Cote d'Ivoire: Visite d'État - Création d'un nouveau chef-lieu de région, bitumage de la voie Dabakala-Kong... attendu

19 Novembre 2019

Les populations de Dabakala attendent beaucoup de la visite d'État du Président Alassane Ouattara. Au plan politique et administratif, elles souhaitent, par la voix du préfet par intérim, Traoré Tiékoura, et du maire résident, Fofana Lamine Boniface, la création d'une nouvelle région administrative, par scission de celle du Hambol.

Avec pour chef-lieu, Dabakala. Explication : elles veulent disposer d'un nouvel outil de développement qui serait plus proche des réalités du terrain.

Une autre préoccupation majeure des populations : le bitumage des tronçons routiers Babakala-Kong (109 km), Dabakala-Bassawa (54 km) et Dabakala-Satama-Sokoro.

« Si ces trois voies sont bitumées, c'est un grand pas que nous aurons franchi dans le développement de notre région », fait remarquer le maire.

Dabakala est confronté à un sérieux problème d'eau. Le château est, dit-on, totalement dépassé. « Le château d'eau n'arrive plus à approvisionner la ville. Il faut renforcer sa capacité avec des forages », plaide le maire résident. Pour qui il faut construire au moins deux autres châteaux.

Les coupures intempestives d'électricité constituent un véritable souci pour les habitants de Dabakala.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.