Algérie: Intelligence économique - Tamazirt pour une synergie entre les intervenants

- La ministre de l'Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt, a appelé mardi à Alger à la mise en place d'une synergie entre les centres de recherche, les universités et l'entreprise pour concrétiser les résultats de l'innovation académique.

"Les centres de recherche et les universités, lieux d'innovation technique et technologique où la veille stratégique et l'intelligence économique devraient occuper une place prépondérante à travers l'association des trois monde: l'entreprise, l'université et la recherche scientifique", a-t-elle indiqué dans une allocution lue en son nom par le directeur général de la veille stratégique des études et des systèmes au ministère de l'Industrie et des Mines, Bouaraba Youcef, lors d'un colloque international su "la veille stratégique et l'intelligence économique".

La ministre a considéré que les ingrédients pour améliorer les performances des entreprises en place, existent mais il reste à définir les méthodologies pour mettre en synergie les entreprises, les centres de recherche, les centres de formations, ainsi que les organismes d'appui sectoriel.

Elle a, cependant, rappelé que les entreprises étaient confrontées à un contexte de concurrence mondialisée et de l'explosion de l'innovation devenue un des critères de la compétitivité.

Soulignant l'importance d'un système de veille pour développer l'innovation et la compétitivité de l'entreprise et la prévention des risques, Mme Tamazirt a considéré que les exigences en matière d'information revêtent un caractère stratégique, tant pour l'entreprise que pour les institutions économiques.

Mme Tamazirt a jugé que les entreprises disposant de système de veille, possèdent "des capacités leur permettant de s'adapter au marché, d'anticiper les risques et les opportunités, ainsi que de contribuer à la prise de décision au bon moment".

Au niveau national, la ministre a expliqué que le développement de la compétitivité se traduisait par la mise en place d'un cadre législatif de la recherche scientifique mieux adapté grâce à la loi d'orientation sur la recherche scientifique et le développement technologique qui permet à l'Algérie de tirer profit des infrastructures de recherche, d'accéder au financement et d'acquérir les outils nécessaires pour l'innovation.

Ces compétences, a-t-elle ajouté, devraient être encouragées pour prendre en charge la veille de manière professionnel afin de sécuriser et de pérenniser l'activité de l'entreprise.

La ministre a, enfin, souligné que l'organisation de ce forum permet d'offrir aux acteurs économiques l'opportunité de se rencontrer d'examiner et d'échanger les idées sur les démarches et les bonnes pratiques en matière de dispositif de veille et d'intelligence économique, invitant toutes les entreprises à collaborer pour la réussite de cette opération.

Le Colloque international sur la veille stratégique et l'intelligence économique, qui s'étale sur deux jours, devrait aboutir, grâce à la contribution des chercheurs et experts, à définir les axes stratégiques en matière de veille et d'intelligence économique de manière à apporter leur contribution au développement économique et social du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.