Congo-Kinshasa: Réussir le programme Kin Bopeto - Gentiny Ngobila remet des tricycles à chaque commune

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a depuis quelques mois, initié une série de rencontres avec les Bourgmestres et Chefs des quartiers, pour non seulement donner des instructions mais aussi rappeler les mesures antérieures et évaluer le travail fait sur le terrain dans le cadre de l'opération Kinshasa Bopeto.

Ce mardi 19 novembre à l'hôtel de ville de Kinshasa, il a réuni les Bourgmestres et les coordonnateurs communaux de Kinshasa Bopeto, question de continuer à battre le rappel de troupes pour la réussite de son prestigieux programme d'assainissement de la capitale RD-Congolaise. Comme promis, le Gouverneur de la ville a remis des tricycles à chaque commune pour l'évacuation des déchets. Il leur a promis la dotation des camions prochainement. Le Vice-gouverneur et quelques membres du gouvernement provincial ont pris part à cette réunion.

Au cours de cette réunion, le Gouverneur de Kinshasa a sommé les Bourgmestres qui tardent à faire vivre la salubrité au sein de leurs communes, tout en leur promettant des sanctions. Toutefois, il a félicité, séance tenante, les Bourgmestres de Kinshasa, Kalamu, Gombe, Kasa-Vubu et Lemba pour leur sens de créativité et de bonnes initiatives en faveur de l'assainissement. Il a appelé tout le monde à l'échange d'expériences quant à ce. Ce qui a justifié la prise de parole du Bourgmestre de la commune de Kinshasa, Rossy Kiwa, pour faire part de sa méthodologie de travail, du reste très appréciée par l'autorité urbaine. Certains bourgmestres ont instauré des taxes d'assainissement dans leurs juridictions

. A ce sujet, le Gouverneur de la ville a souligné que cette taxe, si elle doit exister, ne peut dépasser 1000 FC et doit servir réellement à l'assainissement. Gentiny Ngobila a exhorté les Bourgmestres à descendre dans leurs quartiers pour sensibiliser et éduquer la population sur la propreté. Il a aussi évoqué la persistance des marchés pirates qui, selon lui, polluent énormément la ville. Il a déploré la lenteur dans la mise en application de ses mesures quant à la chasse aux marchés de fortune. «Le souci majeur avec les bourgmestres demeure l'évacuation des immondices. Vous devez travailler dans ce sens. Celui qui ne va pas réussir le défi de la salubrité, ne va pas continuer à travailler avec moi», a averti le Gouverneur Ngobila tout en annonçant pour bientôt l'arrivée à Kinshasa des partenaires pour implanter des usines de traitement des déchets.

Dans la foulée, le Premier citoyen de la Ville de Kinshasa a également annoncé la mise en place d'une commission qui devra identifier les constructions anarchiques sur le lit des rivières, les caniveaux et les égouts. A l'en croire, il sera question de démolitions ou de déviations des ouvrages de drainage et paiements des amendes. En outre, en vue d'établir l'émulation entre les communes, le Gouverneur de la ville a réitéré sa volonté de primer, dès la fin du mois, le quartier le plus propre dans chaque commune, avec une somme de 1500$.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.