Congo-Kinshasa: Héritier Watanabe demande pardon à toutes les femmes et tous ses fans

L'artiste Héritier Watanabe reconnaît avoir blessé plusieurs personnes, à la suite de sa sextape qui a fait le tour des réseaux sociaux. Il l'a dit au cours d'une interview accordée à la presse, après l'annonce de sa liberté provisoire, alors que le cortège pénitentiaire le conduisait à la Prison centrale de Makala. «Je n'ai pas le droit de parler parce que beaucoup de personnes sont blessées premièrement par rapport à ce qui s'est passé; et deuxièmement parce qu'elles ont appris que j'ai été arrêté...

J'ai blessé les mamans, j'ai blessé les femmes. Je suis un enfant qui n'a pas été élevé par son père, c'est ma maman qui m'a élevé. Et à chaque fois que maman pleure en mon nom, ça me fait trop mal», déclare Héritier Watanabe qui explique aussi que les experts du parquet ont confirmé qu'une des vidéos de sa sextape a été partagée sur la toile et montrant excessivement cet ébat sexuel, serait un montage.

Par ailleurs, il est important de signaler que l'artiste chanteur et danseur, s'estimant victime d'une cybercriminalité, a déposé une plainte contre inconnu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.