Cote d'Ivoire: Dégradation de la situation sociopolitique / Pr. J-B Nielbien - « Nous semblons nous installer dans une impasse »

La situation sociopolitique inquiète le professeur Jean Baptiste Nielbien, Ambassadeur de la paix et Haut représentant Apostolique de Côte d'Ivoire. A la faveur de la journée de la paix, l'homme de Dieu a, dans une déclaration, dépeint la situation et invité les Ivoiriens à vivre leur fraternité vraie.

« Lentement et irrésistiblement, nous semblons nous installer dans une impasse qui suscite de plus en plus scepticisme et malaise chez nos concitoyens. Réalisons-nous la lancinante et oppressante déchirure de la fraternité ? », S'est interrogé le professeur Jean-Baptiste Nielbien. Devant la dégradation du climat social, il a appelé les Ivoiriens, les hommes politiques à mettre balle à terre.

Et surtout à éviter de mettre de l'huile sur le feu à travers des déclarations incendiaires. « Que les politiques, nos frères, pour qui nous avons considération et respect au regard de la noblesse du service attendu d'eux, nous éloignent de l'indignation, de la frustration, de la désespérance et qu'ils nous offrent ou du moins nous permettent la contemplation du beau, du magnifique, de la sérénité et de la réconciliation des cœurs.

Le désir effréné et irréfragable du pouvoir ne doit nullement être perçu comme consubstantiel aux Partis politiques. Le Peuple n'a-t-il pas droit à cette fraternité qui passe par la nécessaire rencontre des femmes et des hommes de cette Nation ? »

S'est-il encore interrogé avant de sensibiliser au bon ton en ces termes « Les relations doivent-elles être forcément rythmées ou liées à la violence des mots, violence des actes ?

Si l'autre paraît messager d'une voix autre, abstenons-nous d'oublier que les altérités ne doivent pas disparaître et que la pluralité enrichit la sagesse. La Nation est une grande Famille, notre Famille à tous. Or, il est de notoriété que tout enfant digne fait son possible pour honorer sa famille.

Nous avons tous plus que jamais besoin de tolérance, ce qui implique tolérer les erreurs de l'autre. L'impérieux devoir de reconnaissance de la dignité, de la différence s'impose à nous plus que jamais ».

Le Haut représentant Apostolique de Côte d'Ivoire, poursuivant, a rappelé que la paix doit se célébrer tous les jours ainsi que la fraternité.

« Vivement que nos vibrantes et régulières célébrations de la Paix donnent naissance à un agir quotidien conséquent, empreint d'écoute, d'estime, de respect, d'esprit de service et d'élévation de l'autre.

N'ayons donc pas l'heur de plaire, mais efforçons-nous plutôt d'être à l'heure de la vraie fraternité sur cette terre d'espérance et d'hospitalité », a-t-il conseillé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.