Maroc: La Biennale de Rabat et l'exposition "Trésors de l'Islam en Afrique" dépassent la barre de 100.000 visiteurs

Le nombre de visiteurs de la première Biennale internationale d'art contemporain de Rabat et de l'exposition "Trésors de l'Islam en Afrique: de Tombouctou à Zanzibar" a franchi le seuil de 100.000, indique la Fondation nationale des musées (FNM).

"C'est grâce aux orientations éclairées de Sa Majesté le Roi Mohammed VI visant à démocratiser la culture et à enrichir le paysage culturel que le public a répondu présent pour cette première édition qui invite à découvrir la programmation culturelle en déambulant dans les sites de Rabat, ville Lumière, capitale culturelle du Royaume, où s'entrecroisent le passé et le présent", se félicite la Fondation dans un communiqué. La Biennale internationale de Rabat se poursuivra jusqu'au 18 décembre prochain dans différents lieux de la capitale, en l'occurrence le Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain, le Musée de l'histoire et des civilisations, le Musée des Oudayas, le Théâtre national Mohammed V, le Fort Rottembourg, le Parc Hassan II, la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, l'Espace d'Expression CDG, la Galerie d'art du Crédit Agricole du Maroc et la Galerie d'art de la Banque Populaire.

L'exposition "Trésors de l'Islam en Afrique: de Tombouctou à Zanzibar" se poursuivra, quant à elle, jusqu'au 25 janvier 2020 dans trois espaces, à savoir le Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain, la Galerie Bab El Kébir et la Galerie Bab Rouah.

Ces deux évènements sont organisés par l'Académie du Royaume du Maroc, le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, la Fondation nationale des musées et l'Institut du monde arabe.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.