Cameroun: La fondation Elessa Lothin-Sen offre des livres pour comprendre la fiscalité brassicole

20 Novembre 2019

Dans le cadre de la fin de ses activités 2019, La fondation a fait un don de plus de trois mille livres aux écoles publiques de Deido Douala. Elle a aussi organisé un forum économique sous le thème « la fiscalité de l'industrie brassicole au Cameroun, un frein pour le développement de cette dernière ? »

Cette année encore, la fondation Elessa Lothin-sen a remis ca. Apres l'école publique de Bastos l'an dernier, c'était au tour des écoles publiques de Deido Douala de recevoir un don de livres. Pour le promoteur Louis Deschamps Lothin Elessa et dans un mode en pleine mutations, il faut mettre des mécanismes pour « lutter contre la déperdition scolaire qui menace ».

La Bibliothèque offerte aux écoles publiques de Deido est bienvenue. Achalandée de plus de trois mille livre du programme scolaire. Cette action citoyenne qui vient booster la culture de la lecture comme socle du développement mental chez l'enfant a été saluée à sa juste valeur par le complexe scolaire. Pour Mme Kwedi Misse Martine Germaine, Directrice de cette école « On va assister à une pratique pédagogique d'accompagnement pour inciter davantage la curiosité de nos enfants. L'enjeu s'articulant autour de la lecture comme culture en harmonie avec les besoins de l'école d'aujourd'hui »

A la suite de la bibliothèque, Il fallait joindre l'utile de la lecture à l'agréable d'une conférence. La fondation a ainsi mis les petits plats dans les grands. Par un panel constitué d'imminents

fiscalistes, économistes et politiques pour discuter de la problématique de la fiscalité brassicole. Avec l'introduction du droit d'assise qui est un impôt sur la consommation. Sur le theme « Fiscalité de l'industrie Brassicole au Cameroun, un frein pour le développement de cette dernière ? » Les débats ont été francs et enrichissants. On a appris un peu plus sur le droit d'assise comme un impôt prélevé sur le consommateur final des produits brassicoles. Il s'agit, selon les spécialistes, d'une mesure dissuasive pour décourager la consommation abusive de boissons.

Les débats ont été plutôt houleux Fallait il maintenir le curseur sur le droit d'assise, notamment au moment ou les députés sont en pleine session budgétaire ? Quelle peut être l'impact de l'augmentation du prix de la bière consécutive au droit d'assise ? La baisse du chiffre d'affaire pourrait avoir un impact négatif sur l'investissement et les importations. Seulement, la baisse de la consommation pourrait avoir un impact positif sur la sante publique. En somme et pour le promoteur de la fondation, avec cette conférence, on a franchi un pas dans la bataille pour l'émergence.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.