Cote d'Ivoire: Rentrée politique à Yamoussoukro

Le Rjc-Rhdp annonce 7500 personnes Le dimanche 17 novembre 2019, à Cocody Rue-Lepic, Ali Ouattara, président du Réseau des jeunes cadres Rhdp (Rjc-Rhdp), a indiqué que la cérémonie de rentrée politique de son mouvement prévue le samedi 23 novembre 2018, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro, rassemblera plus de 5000 personnes.

«Nous attendons 7500 personnes à la Fondation Félix Houphouët-Boigny, pour le meeting du 23 novembre 2019. C'est le nombre de personnes désireuses de venir à la rencontre. Sur ces 7500 personnes, nos sections de Yamoussoukro, à elles seules, veulent mobiliser 4000 personnes», a indiqué Ali Ouattara.

Pour lui, le rassemblement sera un test pour son mouvement, dans le cadre de la mobilisation à venir pour le meeting du Rhdp, prévu les 6 et 7 décembre 2019, à la Place Jean-Paul 2 de Yamoussoukro.

Placé sous le haut patronage du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et sous le patronage du président du Sénat, Ahoussou Jeannot, le meeting du Rjc-Rhdp, selon son président, bénéficie de l'autorité spirituelle du chef des Akwè, N'Dri Boigny-3 et de Nanan Koba Kouassi-2, chef des Nanafouë.

«Après l'élection de 2020, les ivoiriens vont dormir, se lever et vaquer à leurs occupations comme d'habitude». «Beaucoup de nos militants redoutent des violences, après la présidentielle.

Ils se demandent à quelle sauce nous serons mangés en 2020. Nous allons leur dire qu'il y aura 2020, il y aura 2025, il y aura 2030 et il n'y aura rien. Après l'élection de 2020, les ivoiriens vont dormir, se lever et vaquer à leurs occupations comme d'habitude », a-t-il assuré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.