Burkina Faso: Coopération décentralisée - Les acteurs se penchent sur la menace terroriste

19 Novembre 2019

Le ministère de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale a organisé la 9e session ordinaire de l'Assemblée générale de la Commission nationale de la coopération décentralisée (CONACOD), le mardi 19 novembre 2019 à Ziniaré dans la région du Plateau central.

La Commission nationale de la coopération décentralisée (CONACOD) ambitionne stimuler des échanges sur les expériences réussies de coopération décentralisée en termes de résilience face à la menace terroriste.

C'est pourquoi, elle a placé la 9e session de son Assemblée générale tenue le mardi 19 novembre 2019 à Ziniaré sous le thème « Coopération décentralisée et défis sécuritaires ».

Au cours de la session, plusieurs points ont été abordés notamment l'analyse de l'impact de l'insécurité sur la coopération décentralisée et la définition de la maîtrise d'ouvrage adaptée à la situation.

Selon la représentante du ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Madiara Sagnon/Tou, cette session sonne comme une interpellation car le Burkina Faso est confronté à des attaques terroristes.

« Il est important de se pencher sur ce thème afin de trouver des solutions idoines parce que la menace joue négativement sur la coopération.

Certains partenaires n'ont plus confiance», a-t-elle affirmé. A ses dires, il faut travailler à instaurer la confiance, à cultiver l'esprit de solidarité et de tolérance au sein de la population.

« Nous devons regarder dans la même direction pour ensemble lutter contre le terrorisme », a indiqué Mme Sagnon. Pour le maire de la commune de Ziniaré, Pascal Compaoré, le thème de la présente rencontre est pertinent au regard de la situation d'insécurité que vit le pays des Hommes intègres.

De son avis, le développement de sa commune est tributaire de la coopération décentralisée. A l'issue de la session, les participants ont visité « Initiative plateau central (IPCL)», un projet réalisé dans le cadre de la coopération décentralisée.

A ce niveau, le président du conseil régional du Plateau central, Edmond Zida, a fait savoir que le projet met à la disposition des entrepreneurs, des prêts au taux de 0% pour la réalisation de leurs activités.

« En 2018, 51 projets ont été financés et plus de 28 millions F CFA attribués comme prêts d'honneur, c'est-à-dire au taux de 0% . En 2019, plus de 12 millions F CFA engagés comme prêts et 18 projets financés », a-t-il détaillé.

Il a aussi argué que la menace terroriste joue sur la coopération. Au début, a-t-il poursuivi, des volontaires français assistaient l'IPCL dans la mise en œuvre de ses programmes, mais depuis 2018, il n'y a plus de volontaires du fait des attaques terroristes.

L' IPCL a été créée en 2017 et a pour but d'apporter une réponse à l'émergence d'un entrepreneuriat solidaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.