Burkina Faso: La Poste Burkina Faso - La création d'une banque postale en vue

19 Novembre 2019

La direction générale de La Poste Burkina Faso a organisé une « rencontre postale » avec la presse nationale, le mardi 19 novembre 2019, à Ouagadougou, pour présenter les produits et les performances de l'institution.

Une dizaine de professionnels des médias burkinabè ont échangé, durant 1h 30 mn, avec l' équipe directoriale de La Poste Burkina Faso (Poste BF), le mardi 19 novembre 2019, à Ouagadougou. A l'occasion de la réunion dénommée « rencontre postale » avec la presse, ils ont découvert les produits et les performances de l'institution.

En effet, selon les techniciens, la Poste BF, opératrice publique de service postal, possède une panoplie de produits accessibles aux populations.

Il s'agit de la Caisse nationale d'épargne (CNE) garantissant une épargne ordinaire à travers des placements souples et sûrs à un taux d'intérêt de 3,5% l'an net d'impôt et une épargne retraite via une cotisation minimum de deux ans à un taux d'intérêt de 4% l'an net d'impôt.

L'épargne ordinaire, ont-ils expliqué, est immédiatement disponible avec une garantie de l'Etat et celle de retraite, bénéficie d'une sécurité absolue avec possibilité d'un versement régulier modifiable à souhait.

Dans la foulée, il a été également présenté aux médias, l'épargne Bangré pour les parents, étudiants et travailleurs en vue de financer les études de leurs enfants ou leurs propres études.

Il y a, aussi, l'épargne Baara pour constituer un capital à court, moyen et long terme afin de réaliser son projet de Petite et moyenne entreprise (PME).

Sur la liste des produits, figurent, par ailleurs, le Centre des chèques postaux (CCP) pour les virements postaux nationaux et internationaux, la domiciliation des salaires et l'encaissement des chèques au profit des titulaires ou non de comptes CCP.

D'autres solutions de transferts locaux (TELIMAN, MANDAT EXPRESS) spécialisés dans les envois Cash à Cash, d'argent en partenariat (transfert électronique d'argent d'une agence La Poste BF vers le reste du réseau postal mondial) ont été dévoilées.

S'agissant des performances, l'équipe directoriale a indiqué que La Poste BF est efficace dans la collecte, l'acheminement et la distribution des objets de correspondance.

Ces opérations, a-t-elle précisé, se font grâce aux produits courrier à savoir Post'Eclair (livraison express de 72 h au Burkina Faso), les courriers d'entreprises et officiels, la philatélie, les boîtes postales physiques et digitales (Smart BP avec possibilité d'établissements d'actes administratifs en lien avec les mairies ou la justice), la machine à affranchir (colis postaux, COLIS ECO).

Au nombre des produits digitaux, aux dires des responsables de La Poste BF, il y a, en sus, le site internet de

e-commerce (Fasoranana) pour ouvrir les portes du plus grand marché virtuel au Burkina Faso. Pour eux, l'entreprise est performante en ce sens qu'elle dispose de six millions de visiteurs en moyenne par an dans le réseau avec une croissance moyenne annuelle de 4%, un milliards 500 millions F CFA de contribution par an dans les recettes de l'Etat. Elle a, ont-ils relevé, à son actif 1173 employés, 114 agences en 2018 et 575 000 comptes.

Améliorer le taux de bancarisation

Après la présentation des services de la société, les journalistes n'ont pas été avares en questions.

Quelles sont les perspectives de La Poste BF en 2020 ? Quels sont les avantages d'être domicilié à La Poste BF ?

Est-ce que La Poste BF privilégie l'égalité des sexes ? Quelle est son appui à la lutte contre le changement climatique qui est aujourd'hui d'actualité ? ont été autant de préoccupations posées.

Relativement aux perspectives en 2020, le directeur général de La Poste BF, Nabi Issa Coulibaly a laissé entendre qu'elle va renforcer les produits et services innovants en utilisant le digital et créer un établissement de crédit à caractère bancaire (Banque postale BF) attendue depuis 1988.

Etre domicilié à La Poste BF, a-t-il assuré, c'est bénéficier des transactions dans les agences de la société dans les zones sans banque, l'objectif final étant d'améliorer le taux de bancarisation de la population. Au Burkina Faso, a confié M. Coulibaly, l'effectif postal féminin est de 34% contre 30% au niveau africain.

Il s'est dit satisfait de cet effort national qui est marqué au sein de sa structure par quatre femmes dans le Conseil d'administration (CA) et cinq dans le management intérieur.

Quant à la lutte contre le changement climatique, il a brandi le fait que La Poste BF est l'un des établissements à aller en CA sans papier.

Par l'utilisation de l'outil numérique, elle contribue, de son point de vue, à préserver 120 arbres de 12 m de haut chaque année et limiter l'émission de Gaz à effet de serre (GES).

Le directeur général de La Poste BF, a déclaré au terme de l'entrevue, que ce conclave « médiatique », deuxième du genre, s'inscrit dans le cadre de la Journée mondiale de la poste (JMP) 2019 célébrée le 9 octobre de chaque année.

La rencontre va permettre à La Poste BF, a-t-il insisté, de se rapprocher davantage des populations et faire face aux enjeux technologiques du moment.

Pour ce qui est des projets relevés notamment, la valorisation des travailleurs, la qualité de la finance digitale, etc., M. Coulibaly s'est dit confiant. « Nous ne sommes pas en retard. Nous sommes sur la bonne voie et tout sera mis en œuvre », a-t-il dit.

Il a rappelé, de même, les récompenses de 2 000 élèves et d'une centaine d'établissements scolaires dans le cadre de la JMP 2019 et annoncé l'émission d'un timbre postal en hommage aux Forces de défense et de sécurité (FDS).

Pour la crise qui a secoué l'institution, selon Nabi Issa Coulibaly, elle est derrière l'équipe directoriale, l'heure étant la mise en œuvre des stratégies mises en place et la conquête de nouveaux horizons de performance.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.