Congo-Kinshasa: Paix, sécurité et coopération dans les Grands Lacs - L'Assemblée nationale appelée à jouer sa partition

20 Novembre 2019

Plus que jamais, la région des Grands Lacs est « résolument engagée dans sa marche vers la stabilité ». Et la situation est encourageante. Le constat est de l'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour la région des Grands Lacs, Huang Xia. Le diplomate onusien a fait part, hier mardi 19 novembre 2019, de cette évolution positive à la présidente de l'Assemblée nationale, Jeanine Mabunda.

La présidente de l'Assemblée nationale de la RDC, Jeanine Mabunda et l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies dans les Grands Lacs s'accordent sur la nécessité de s'attaquer aux causes profondes de l'instabilité dans la région. Ainsi, les échanges, d'hier mardi 19 novembre au Palais du peuple, entre les deux personnalités ont porté sur le rôle que devra jouer l'Assemblée nationale dans la mise en œuvre de l'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région.

Avec un vent nouveau porteur d'espoir et de confiance, qui s'est levé sur la région des Grands Lacs, M. Huang Xia souhaite que toutes les forces au sein de l'Assemblée nationale de la RDC jouent leur partition pour booster cette évolution favorable. Ces avancées sous-tendent le besoin d'aller plus loin pour ramener la paix et la stabilité dans la région. Cela, avec comme outil, la mise en œuvre de l'Accord-cadre d'Addis-Abeba qui reste « la pierre angulaire » pour la paix et la stabilité durables en RDC et dans la région des Grands Lacs dans son ensemble.

L'on note parmi les défis à relever dans la région, l'insécurité qui résulte de la présence et de l'activisme, dans l'Est de la RDC, de groupes armés, tant étrangers que locaux. De même, l'exploitation et le commerce illicites des ressources naturelles alimentent une économie illégale qui entretient ces groupes armés.

Par ailleurs, le diplomate onusien n'a pas manqué de saluer l'avènement pour une première dans l'histoire politique de la RDC, d'une femme élue à la tête de l'institution Assemblée nationale, en la personne de Mme Jeanine Mabunda. Ce pas important franchi dans l'évolution du genre en RDC motive davantage les Nations unies à accompagner la promotion de la participation des femmes dans la vie politique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.