Madagascar: Privation des droits - Neuf enfants sur dix en souffrent à Madagascar

Trente ans après la convention des Nations unies relative aux droits de l'enfance, la situation du respect des droits des enfants seraient encore en stagnation dans le monde.

« L'accès aux soins reste faible chez l'enfant à Madagascar ». Ce qu'on peut lire dans un communiqué émanant de l'Unicef et publié en marge de la célébration des 30e anniversaires de la convention des Nations unies relative aux droits de l'enfance. L'on dénoterait « une régression en termes de couverture vaccinale ces dernière années ».En effet, Madagascar affiche un taux de couverture vaccinale au-dessus des 95% recommandés par l'OMS ou Organisation Mondiale de la Santé. « Un taux de couverture nationale qui peut aller jusqu'en dessus des 90% » d'après les explications de Roumana Raharinoro, chargée de la communication auprès de l'OMS lors d'une interview effectuée à Andraharo le 24 septembre dernier.

Aussi, la Grande Île a affiché un taux de refus et de réticence de 13% durant la dernière campagne de vaccination de routine. La conséquence première en est la résurgence des épidémies telle que la rougeole. Pour changer la donne, le ministère de la Santé publique et ses partenaires techniques et financiers entendent se lancer dans la campagne de revitalisation de la campagne de routine dans les régions d'Alaotra Mangoro et Ihorombe. Par ailleurs, le communiqué émanant de l'Unicef également de noter que plus de « 20% des enfants n'ont pas de certificat d'enregistrement de naissance ».

Mondial. Le communiqué également de faire savoir que, des résultats indéniables ont été obtenus dans le monde au cours des trente dernières années. « Une situation qui démontre une volonté et une détermination politique d'améliorer la vie des enfants » d'après toujours le document. Entre autres, une baisse de 60% du taux de mortalité pour les enfants de moins de cinq ans. Le communiqué également de revéler que « grand nombre de constitutions, de législations, de politiques et de pratiques à travers le monde ont été influencés par les principes directeurs de la Convention relative aux droits de l'enfant dont la non-discrimination, l'intérêt supérieur de l'enfant, le droit à la vie, à la survie et au développement et le droit à la protection ».

Pour en revenir à Madagascar, la lutte pour le respect des droits de l'enfant est encore une bataille de longue haleine. Des efforts ont certes, été initiés. Des mesures de renforcement des acquis pour une amélioration des situations des milliers d'enfants malgaches sont encore à encourager.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.