Madagascar: Assainissement - Les toilettes décentes font défaut

Problème majeur en matière d'assainissement et d'hygiène à Madagascar, le non accès à des toilettes décentes concerne la majorité de la population malgache : trois quarts de la population y sont quotidiennement confrontés.

En plein Antananarivo, les ménages de quartiers entiers, ne disposant pas de toilettes, déversent les contenus des pots de chambre dans les caniveaux, causant des dégâts sur les infrastructures d'évacuation d'eaux usées, sans parler de la pollution olfactive causée par cette pratique. La journée mondiale des toilettes, hier, était l'occasion de tirer la sonnette d'alarme sur le problème.

L'utilisation des latrines améliorées n'est ainsi une réalité que pour une petite minorité de la population de Madagascar : 7% selon les statistiques datant de 2017. Hors des foyers, en milieu urbain, quand bien même les toilettes sont accessibles, leur état laisse à désirer. Dans de nombreux établissements scolaires, lieux de travail, églises, restaurants, et blocs sanitaires publics, la propreté des toilettes est loin d'être satisfaisante. Mais visiblement, cela ne représente pas une priorité pour beaucoup de responsables.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.