Afrique: CAN 2021 - Les eléphants, focus sur la première place

20 Novembre 2019

Tous pour la victoire à AddisAbeba ! C'est le mot d'ordre pour le match de la 2ème journée des qualifications de la CAN 2021 au Cameroun. Difficiles vainqueurs du Mena du Niger (0-1), les Eléphants croisent le fer, ce mardi, sous le coup de 13 heures GMT, avec les Walya d'Ethiopie.

Une seconde sortie en 72 heures avec le même objectif. Gagner quel que soit la manière. Leader du groupe K, un statut partagé avec Madagascar (vainqueur de l'Ethiopie 1-0), la Côte d'Ivoire n'a pas le droit à l'erreur.

Au risque de décrocher et d'abandonner le commandement du groupe. «On va continuer de travailler pour aller réaliser un bon résultat en Ethiopie. La victoire de ce soir (ndlr, samedi) nous permet d'engranger une certaine confiance. Parce qu'il faut savoir que le match n'a pas été facile.

Et il ne le sera non plus en Ethiopie. Mais on fera tout pour réaliser un bon résultat», a promis Serge Aurier. Tout comme son capitaine d'équipe, Wonlo Coulibaly croit en un succès des siens à Addis-Abeba.

Le défenseur du TP Mazembe (RD Congo) ne l'a pas caché d'ailleurs. «On donnera tout pour aller arracher la victoire en Ethiopie», a dit le latéral des Eléphants. «Nous ambitionnons de faire un bon résultat», a renchéri le milieu des Eléphants et de Metz, Habib Maïga.

Des propos rassurants, dignes de soldats prêts à aller au combat, sur lesquels Ibrahim Kamara devrait se baser pour choisir ses hommes. Redistribuer les cartes sans Kessié Le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, face aux Walya, devrait redistribuer les cartes avec le forfait de Franck Kessié dans l'entrejeu.

Sorti sur blessure, samedi, le milieu du Milan AC, ne serait pas remis à temps. Toute chose avec laquelle il faut compter quand on connait la place qu'occupe l'ancien capitaine des cadets et vainqueur de la CAN 2013 dans le schéma de Kamara.

Traoré Ibrahim Benjamin qui l'a supplié pourrait profiter de ce forfait pour non seulement signer sa première titularisation avec les Eléphants mais aussi enregistrer sa 2ème cape. A moins qu'il ne choisisse de faire jouer Christian Koffi Kouamé du TP Mazembe ou encore Victorien Angban.

Une autre option pour le sélectionneur de la Côte d'Ivoire serait de faire le choix de Comara Cheick Ibrahim. Le défenseur du WAC peut également évoluer en sentinelle devant la défense.

Une attaque à revoir En plus de l'entrejeu, il faudra plus de présence devant. Face au Niger, la Côte d'Ivoire a évolué sans un 9 nominal. Gradel, Assalé et Pépé s'y sont essayés à tour de rôle sans réussite.

Cet après-midi, Kamara doit en tenir compte dans son schéma de jeu. Au stade Mekelle, une enceinte de 40000 places, la Côte d'Ivoire (56e mondial) part favorite devant la 151e nation au classement de la FIFA.

Un combat déséquilibré sur le papier mais qu'il faudra gagner sur le terrain. Et cela sera l'apanage du sélectionneur national qui doit choisir les hommes qu'il faut. Battus par les Barea, samedi au Stade Municipal de Mahamasina à Antananarivo, les Walya tenteront de se relancer dans le tournoi qualificatif.

Ce qui devrait offrir une opposition des plus difficiles encore à la bande de Kamara. Mais la qualification à la 33e CAN en juin/juillet 2021 au Cameroun passe aussi par ce genre de rencontres. Des oppositions aux issues indécises.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Ethiopie

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.