Cameroun: Industrie - Le crucial défi « sécurité »

La question au coeur de la première édition du Forum national sur la sécurité industrielle, bouclée ce jour à Douala.Sensibiliser les acteurs de la sécurité industrielle sur les enjeux de la mise en conformité réglementaire et du management des risques. La préoccupation est au coeur de la première édition du Forum national de la sécurité industrielle (Fonas) qui s'achève ce 20 novembre au Gicam à Douala.

Une initiative du bureau d'études Care Consulting, dont le directeur général, Bernard Yossa, dira avoir vu plusieurs fois sur le terrain « des accidents et des risques d'accident qui auraient pu être évités si des mesures étaient prises. » De fait, selon le bureau d'études, l'accroissement et la densification du nombre d'établissements classés au Cameroun ces dernières années ont augmenté les risques industriels.

« Bien qu'il existe des dispositifs réglementaires pour garantir la maîtrise des risques et les moyens de contrôle des établissements classés à travers les opérations d'inspection (... ) les statistiques actuelles montrent que ces établissements, publics ou privés, font l'objet d'augmentation d'accidents et de désagréments divers (incendies, explosions, bris de machines, décès... ) », soutienton du côté de Care Consulting.

Les différentes parties concernées (pouvoirs publics, industriels, banquiers, assureurs, etc.) admettent qu'il faut agir et trouver des solutions afin d'atteindre les objectifs spécifiques du forum. Entre autres : améliorer la veille technologique du secteur industriel ; améliorer le taux de conformité réglementaire des établissements classés ; améliorer la collaboration entre les acteurs de la gestion des risques industriels; renforcer l'image des industries camerounaises ; renforcer la culture citoyenne des industries...

Des préoccupations partagées par le gouvernement camerounais, comme l'a rappelé le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, en ouvrant les travaux le lundi 18 novembre au nom du ministre des Mines, de l'Industrie et du Développement technologique. Raison pour laquelle il existe des dispositifs législatifs et réglementaires garantissant la maîtrise des risques susmentionnés, ainsi que des moyens de contrôle des établissements classés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.