Cameroun: Investiture au FSNC - Présentez-vos états de service !

C'est l'une des principales exigences contenues dans la circulaire du Comité central de cette formation politique.Pour être investi comme candidat à l'élection législative ou alors comme conseiller municipal, le Front pour le Salut national du Cameroun (Fsnc) exige à ses militants de « justifier d'un état de services rendus au parti ».

En des termes plus clairs, le militant du Fsnc qui souhaite être investi doit jouir d'un parcours politique avéré au sein du parti, lequel s'accompagne nécessairement du militantisme, de la fidélité, de la loyauté et davantage du respect strict de la discipline du parti. Selon le secrétaire général du Comité central, Jeanne Nsoga Sone, « cette mesure a été prise dans le double sens d'encourager les militants à poser, au nom du parti, des actes concrets qui correspondent non seulement aux besoins des populations mais aussi et surtout qui récompensent les militants qui se sont investis entre les deux scrutins ». Le Fsnc a également mis un accent particulier sur la jeunesse.

En effet, lors des élections de septembre 2013, l'âge requis pour l'investiture était de 38 ans. Mais cette fois, il est fixé à 23 ans. En outre, beaucoup d'espace est aménagé aux femmes tout comme une attention particulière est accordée au background. Désormais, au Fsnc, il faudra savoir lire et écrire le français ou l'anglais. Le secrétaire général du Comité central explique que ces exigences sont le fait que le parti a grandi, et que ce mélange de jeunes, de femmes, de militants convaincus et de diplômés aguerris aidera à mieux implémenter la politique du parti dans les circonscriptions électorales de leurs élus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.