Sénégal: Deuxième édition du Festival pour l'émergence de Joal-Fadiouth, en décembre

Mbour — La deuxième édition du Festival pour l'émergence de Joal-Fadiouth (ouest), "Xeeman Jong fa Faajut" en sérère, va se dérouler du 20 au 22 décembre, a-t-on appris des organisateurs.

Selon eux, c'est un évènement qui devrait avoir la même ampleur internationale que le cinquantenaire en avril 2016 de la "Ville aux coquillages", la ville de Joal-Fadiouth.

Un comité départemental de développement (CDD) s'est tenu mardi sous la présidence d'Amadou Kâ, adjoint au préfet de Mbour (ouest), dans le but de préparer le festival qui aura lieu sous la houlette de la ministre des Mines et de la Géologie, Aïssatou Sophie Gladima.

Depuis le début des préparatifs de l'évènement, en juillet dernier, "des activités d'intérêt communautaire" sont menées dans la commune de Joal-Fadiouth en prélude du festival, selon le président de son comité d'organisation, Babacar Diouf.

"Joal-Fadiouth, depuis des années, avait besoin de ce festival" qui a finalement vu le jour "à la grande satisfaction des populations de notre commune", s'est réjoui M. Diouf.

L'agenda de la manifestation prévoit des olympiades scolaires impliquant toutes les écoles de la commune de Joal-Fadiouth, du cycle élémentaire au cycle secondaire, qu'elles soient des écoles publiques ou privés.

Les compétitions scolaires auront lieu sous la houlette du Collectif des directeurs d'école (CODEC) de la ville et les chefs des établissements scolaires et des cellules d'animation pédagogique.

Des activités sportives, des courses de pirogues, des séances de lutte traditionnelle, des activités d'animation culturelle et artistique auront lieu lors du festival. Une table ronde sur la philosophie aura également lieu lors de l'évènement culturel.

Selon le maire de Joal-Fadiouth, Boucar Diouf, les dispositions nécessaires ont été prises pour la réussite du festival.

"Toutes les collectivités territoriales souhaiteraient avoir l'opportunité d'avoir un évènement de cette dimension. Si c'est la commune de Joal-Fadiouth qui a cette chance, le devoir du maire est de l'accompagner", a-t-il dit.

M. Diouf affirme qu'avant même d'être élu maire de cette ville, il avait le désir d'y organiser un évènement de cette nature.

L'édile a rappelé que, dans ce cadre, il avait organisé en 2016 le cinquantenaire de Joal-Fadiouth, "un évènement de dimension internationale".

"J'estime que ce festival est dans la même visée que le cinquantenaire. Je ne peux pas avoir voulu organiser le cinquantenaire avec les mêmes objectifs et, aujourd'hui, lésiner dans l'accompagnement de cet évènement", a expliqué Boucar Diouf.

Selon Amadou Kâ, adjoint du préfet de Mbour, en raison des besoins exprimés par le comité d'organisation, des dispositions vont être prises par les services concernés, de concert avec la mairie de Joal-Fadiouth, pour un bon déroulement du festival.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.