Afrique: Développement de l'Afrique - Les Etats appelés à exploiter les zones économiques spéciales

Réunis à Addis-Abeba, en Ethiopie, le 19 novembre, les experts et décideurs de quarante-trois pays du continent ont souhaité que l'exploitation du potentiel se fassent dans les meilleurs délais pour stimuler l'industrialisation dans chaque Etat.

L'appel été lancé lors de la quatrième réunion annuelle des zones économiques africaines, tenue sur le thème « Les zones économiques spéciales (ZES) : un accélérateur de l'industrialisation en Afrique ».

La rencontre a eu lieu grâce à l'appui de l'Organisation des zones franches africaines, en partenariat avec l'Union africaine et d'autres organisations internationales et continentales. Elle a été l'occasion de réfléchir sur la situation actuelle et des perspectives de développement industriel en Afrique. Il s'agissait également pour les participants de se pencher sur les défis à relever et d'examiner les tendances politiques à prendre en compte pour favoriser le meilleur développement des ZES.

A l'occasion, Richard Bolwijn, responsable de la recherche à la Division de l'investissement et des entreprises de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, a dit qu'il était nécessaire de rendre les zones économiques existantes et planifiées plus durables, afin de réaliser les objectifs socio-économiques des ZES en Afrique. « La mise en place de zones économiques coûte de plus en plus cher, de sorte que les mesures et les modèles de performance financière et fiscale devraient être plus durables », a-t-il déclaré.

De son côté, la ministre éthiopienne des Transports, Dagmawit Moges, a souligné qu'il était impératif de mieux exploiter le potentiel économique des zones franches en créant une synergie avec d'autres infrastructures pertinentes. Elle a ajouté : « Il est nécessaire de relier les couloirs de transit et de transport aux ZES par des centres nationaux et régionaux ».

Signalons que la réunion annuelle des zones économiques africaines s'est tenue en marge de la Semaine de l'industrialisation de l'Afrique, placée cette année sur le thème « Positionner l'industrie africaine pour approvisionner le marché de la zone de libre-échange continentale africaine ».

Tagged:

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.