Maroc: La richesse du patrimoine culturel africain célébrée à Mohammédia

La ville de Mohammédia abritera, du 22 au 24 courant, la quatrième édition du "Festival Africano", initiée sous le signe "Africano, une occasion pour découvrir la richesse du patrimoine culturel africain".

Organisée dans le cadre de la célébration du 44ème anniversaire de la Marche Verte, le 64éme anniversaire de l'Indépendance du Maroc et la Journée internationale de la tolérance (16 novembre), cette manifestation est initiée par l'Association arts et cultures de Mohammédia en partenariat avec le ministère délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, chargé des Marocains résidant à l'étranger, le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, la région de Casablanca-Settat et la commune de Mohammédia.

Grâce à ce festival, "le Maroc s'impose de plus en plus comme un pays d'ouverture et de tolérance, qui encourage la pluralité culturelle, le dialogue des civilisations, la créativité et la production artistique", souligne un communiqué de la région de Casablanca-Settat.

"Devenu incontournable, ce rendez-vous promeut la scène africaine et conquiert les spectateurs qui y trouvent l'occasion de découvrir et de s'approprier la musique du continent", ajoute-t-on.

La même source rappelle que "le Maroc a adopté, depuis quelques années, une nouvelle politique en matière d'immigration et d'asile, qui prône une approche participative impliquant l'ensemble des acteurs dans le but d'intégrer pleinement les migrants subsahariens dans la société marocaine". A cet effet, les organisateurs annoncent l'organisation, à cette occasion, d'une conférence sur "La Stratégie nationale de l'immigration et d'asile au Maroc : bilan et attentes".

Cette édition prévoit également une ouverture sur les arts plastiques, avec notamment une participation active des artistes peintres marocains et subsahariens.

Bouillon de culture

L'artiste calligraphe marocain Hicham Bellaghzal expose ses récentes œuvres à Marrakech. Cet artiste marrakchi, qui s'est intéressé au dessin et à la calligraphie depuis son plus jeune âge, poursuit son parcours en intégrant un atelier de calligraphie animé par Larbi Cherkaoui au Musée de Marrakech au début des années 2000, et découvre la céramique quelque temps plus tard. En 2009, il participe à un atelier de Pop Art avec Morran Ben Lahcen, où il associe pochoir et calligraphie, créant des œuvres à mi-chemin entre art graphique et street-art. Il partage pendant un temps l'atelier de Dedouani Larbi, sculpteur incontournable à Marrakech, avec qui il partage talent et passion artistique. Aujourd'hui, Hicham Bellaghzal continue de développer son art au cœur de Marrakech, où est installé son atelier. Hicham y imagine des œuvres qui se s'inspirent de l'univers contemporain qui l'entoure.

Jeffery Macsim

Le jeune artiste Jeffery Macsim, lauréat du Grand prix du Concours international de piano SAR La Princesse Lalla Meryem (2018), donnera le 7 décembre prochain, au musée Yves Saint-Laurent à Marrakech, un récital de piano. Né en 1998 en Roumanie, ce jeune artiste a commencé à jouer du piano à l'âge de 6 ans. Il a étudié sous la direction du célèbre pianiste et pédagogue roumain Daniel Goiți (Académie de musique Gheorghe Dima, Cluj-Napoca) et a donné des concerts avec l'Orchestre philharmonique de sa ville natale tout en remportant de nombreux concours nationaux juniors pour instruments solo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.