Sénégal: Mamadou Lamine Diallo de tekki - Quand Dakar devient une fixation chez Macky !

20 Novembre 2019

Mamadou Lamine Diallo de Tekki est formel. Le report des élections locales initialement prévues pour le 1er décembre 2019 n'est justifié que par un seul projet : celui du président Macky Sall de conquérir Dakar.

Or, ne se sentant pas encore prêt, il cherche à retarder l'échéance des Locales dont la date d'organisation est désormais arrêtée par le chef de l'Etat et son gouvernement dans une fourchette temporelle censée ne pas dépasser le 28 mars 2021.

Le député de Tekki se prononçait à travers la question économique qu'il pose tous les mardis au gouvernement.

« A beau tourner la question, la seule réponse est que Macky Sall n'est pas prêt », a dit d'emblée Mamadou Lamine Diallo dans son texte.

Et le député de Tekki de poursuivre : « En effet, le pouvoir de Macky Sall a toujours soutenu qu'il a un processus électoral parfait, les élections les plus transparentes. Ce n'est pas donc un accord sur l'audit du fichier qu'il recherche».

Raison suffisante pour le député de l'opposition d'asséner : « Son problème, c'est aussi sans doute Dakar. S'il perd Dakar, son projet d'émirat gazier risque de s'effondrer.

Il lui faut retarder l'échéance de Dakar. Il pense avoir éliminé Khalifa Sall. Ce n'est un secret pour personne, il faut régler les cas d'Amadou Ba et de Moustapha Cissé Lô ».

Dans la foulée, le parlementaire de Tekki ne manquera pas d'affirmer sans ambages qu'« En violation de la Constitution en son article 102, il (Macky Sall-ndlr) va obtenir par la force un report sans date précise et une prolongation du mandat de ses maires ce mardi (hier-ndlr), l'Opposition véritable ne pourra pas déposer un recours devant le Conseil constitutionnel même pour la forme ».

Et de conclure alors : « A partir de ce mardi, Macky Sall va dérouler son plan de sélection des partisans de l'émirat gazier dans Bby et dans l'Opposition. Dès qu'il sera prêt, il fixera par surprise la date des élections locales, comme il l'avait fait pour la Constitution en 2016 ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.