Angola: Le Chef de l'Etat du pays analyse le partenariat dans le secteur du diamant

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, s'est réuni mercredi à Luanda avec le président du Conseil des diamants d'Anvers (Belgique), Nishit Parivih, avec qui il a discuté des initiatives et partenariats de développement dans le secteur du diamant en Angola.

L'audience avec le président du Conseil des diamants d'Anvers s'est tenue en marge de la première Conférence et exposition internationale sur l'exploitation minière, qui a été ouverte ce mercredi matin par le Chef de l'État angolais au Centre de conventions de Talatona (CCTA), à Luanda.

L'ambassadeur de Belgique en Angola, Jozef Smets, qui a assisté à l'audience, a déclaré à la presse que son pays avait l'intention de créer dans le secteur du diamant en Angola une concurrence transparente et libre pour obtenir des meilleurs prix.

La séance d'ouverture de l'événement, qui se termine jeudi (21), a été marquée par la signature de plusieurs accords entre des sociétés de diamants angolaises et des homologues étrangers du secteur minier, en présence du Président João Lourenço.

La conférence a pour objectif de présenter les nouveaux projets et le potentiel économique dans le cadre géologique africain du secteur minier en Angola.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.