La conjoncture et les prévisions économiques à court terme au Cabo Verde et dans les pays anglophones de la CEDEAO au cœur d'un séminaire à Accra

19 Novembre 2019

Accra (Ghana) — Les travaux d'un séminaire sur la conjoncture économique récente et les prévisions économiques à court-terme 2019-2020 du Cabo Verde et des pays anglophones de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont été lancés Mardi à Accra, au Ghana, à l'initiative du Bureau sous régional pour l'Afrique de l'Ouest de la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (BSR-AO/CEA).

L'objectif général visé par le BSR-AO/CEA à travers l'organisation de cette rencontre est de contribuer aux efforts entrepris pour disposer d'une vue globale à court et moyen terme sur les indicateurs socio-économiques de la zone CEDEAO.

Il vise également à connaitre les outils de suivi de la conjoncture utilisés par les pays, confronter les analyses de la conjoncture économique récente des pays, en tenant compte de l'environnement international et d'en déduire les grandes tendances qui orienteront l'économie de la sous-région à court terme et disposer d'une orientation générale des prévisions des agrégats économiques des pays de la sous-région (croissance, inflation, solde budgétaires et de balance des paiements). Cette orientation prendra en compte les éléments de portée sous-régionale tout en respectant les spécificités nationales.

Pour le Directeur du BSR-AO/CEA, Bakary Dosso, « la disponibilité de statistiques harmonisées et à jour, intégrant une dimension genre, afin de faciliter l'élaboration de politiques fondées sur des données factuelles revêt une importance primordiale ».

De ce fait, poursuit Bakary Dosso, « La CEA ambitionne d'être le premier point de contact des États membres à la recherche de données pour éclairer leurs décisions politiques ».

« Afin de disposer d'une vue complete sur toute la dynamique économique de la région de la CEDEAO, notre bureau a décidé d'étendre l'organisation de ces séminaires et dialogues sur les politiques à tous les pays de notre sous-région, avec la collaboration technique d'AFRISTAT », explique le Directeur du BSR-AO/CEA.

Cette réunion technique de trois jours se tient sous forme de séances plénières, avec des exposés présentés par les pays et les institutions présentes, suivis de discussions et de recommandations.

Elle est organisée à l'intention des statisticiens et économistes en charge des statistiques conjoncturelles et des travaux de prévision à court terme au sein des Etats. Chaque pays est représenté à ce séminaire par un prévisionniste engagé dans les travaux de prévisions officielles et un statisticien impliqué dans les travaux de suivi de la conjoncture à court terme (suivi de l'évolution des prix, des indicateurs de la production industrielle, de l'agriculture, du commerce extérieur, du PIB trimestriel, etc.). Il réunit également des experts de la CEDEAO, de la CEA, de l'Observatoire économique et statistique de l'Afrique Subsaharienne (AFRISTAT), de la Commission de l'Union Economique et Monétaire pour l'Afrique de l'Ouest (UEMOA), de l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO), de l'Institut monétaire ouest africain (WAMI).

Pour plus d'informations, veuillez contacter : Tahirou Gouro, Chargé de Communication, CEA- BSR/AO,

Email : gouro2@un.org

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.