Afrique: Lancement de la deuxieme phase du Meetafrica - 12 millions d'euros pour accompagner plus de 100 entrepreneurs africains

20 Novembre 2019

La deuxième phase du programme de mobilisation européenne pour l'entreprenariat en Afrique (Meetafrica) a été lancée dimanche dernier à Dakar. Ce programme a pour objectif de favoriser la création d'entreprises et d'emplois en Afrique par la mobilisation des talents et des ressources de la diaspora vivant en Europe et nouvellement réinstallée en Afrique.

Cette deuxième phase sera mise en œuvre par Expertise France et la BMZ/GIZ et les opérateurs pays dont l'ADEPME pour le Sénégal, et démarrera en 2020 pour 48 mois, pour un montant de 12 millions sur financement de l'AFD.

Il permettra l'accompagnement de plus de 1000 entrepreneurs originaires d'Afrique basés en Europe ou sur le continent

«Le partenariat entre l'Europe et l'Afrique dans le cadre de ce programme dont le Sénégal est partie prenante à l'instar de nos pays frères du continent en Afrique du Nord (le Maroc et la Tunisie) ou en Afrique Subsaharienne (le Mali, la Côte d'ivoire, le Ghana ou le Nigéria) va encore produire des résultats probants», a fait savoir Moise Sarr, secrétaire général des Sénégalais de l'extérieur, représentant le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l'extérieur.

Pour lui, c'est en promouvant le secteur privé créateur de richesses et d'emplois, en donnant vie aux zones de départ des candidats à la migration et en facilitant l'accès universel aux services sociaux de base que nous répondrons avec efficacité aux causes profondes du phénomène migratoire.

«Il appartient maintenant à cette diaspora diverse dont celle en fin de cursus universitaire, aux jeunes chercheurs ou aux jeunes professionnels qualifiés d'envisager le retour dans leur pays d'origine et de bénéficier de tous ces dispositifs mis en place», soutient-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.