Sénégal: Formation en animation économique locale - Une trentaine de jeunes pour le développement de Gueule Tapée - Fass-Colobane

20 Novembre 2019

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet «Fass E» le fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a procédé hier, mardi 19 novembre 2019 dans ladite localité au lancement d'une formation en animation économique dont prenne par une trentaine de jeunes.

Selon la représentante de l'UNFPA, Cécile Campaoré Zougrana, ledit projet va contribuer au renforcement des capacités techniques d'animation et de promotion du développement local dans la commune de Gueule Tapée-Fass-Colobane.

Une stratégie structurée autour du renforcement des capacités d'animation et de promotion du développement économique local à travers la mise en place d'un dispositif prenne d'animation économique.

«Nous voulons que Fass soit Emergent à 2020-2035 et cela doit impérativement passer par vous.

Coté résultat, vous devez exceller, vous avez le potentiel et le niveau requis pour animer la cité et le faire éclore», a lancé Mme Zougrana à l'endroit des bénéficiaires du projet qui ont démarré la formation hier, pour dix jours.

Et le représentant de l'organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Christophe Yvetot de renchérir : «pour que des projets marchent, il faut un leader local, une vision et une volonté à la base et tout cela, vous l'avez.

Les grands projets ne doivent toujours venir de l'Etat, mais peuvent venir de la base et ce que nous attendons de vous ».

Le maire de la localité Ousmane Ndoye, quant à lui se veut exigeant. « Il faut entreprendre, il faut s'approprier le projet et arriver à faire de notre commune, une cité émergente».

Sur les résultats, les acteurs de ce projet attentent des bénéficiaires la familiarisation avec la notion de commune et une bonne maitrise des concepts de promotion de la commune ou développement communal, d'attractivité ou marketing, d'environnement des affaires en termes surtout de cartographie de la demande et de l'offre de services financiers et non financiers.

Pour rappel le projet «Fass E» qui concerne la capture du dividende démographique garde quatre composantes dont la santé sexuelle et la reproduction maternelle, néonatale, infantile et des adolescents y compris la planification familiale, l'éducation et la formation professionnelle, la création d'emplois et l'autonomisation économique des femmes et des filles, la bonne gouvernance et la participation populaire à la gestion des affaires de la cité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.