Cameroun: Crise anglophone - Libération à Bamenda du technicien en chef et animateur de la radio Hot Cocoa

20 Novembre 2019

Nous vous annoncions dans notre édition d'hier l'enlèvement par des inconnus de Emmanuel Akum, technicien en chef de Radio Hot Cocoa de la ville de Bamenda, dans le nord-ouest du CamerounEmmanuel Akum est désormais libre après 72 h de captivité annonce la direction de la Radio Hot Cocoa dans un communiqué rendu public hier soir

Il a été libéré hier soir selon certaines sources approchées par Camer.be, dans des circonstances peu claires. L'identité de ses ravisseurs n'est pas connue. Sinon, les populations locales pointent un doigt accusateur sur les combattants séparatistes armés

Selon la direction de Radio Hot Cocoa, Emmanuel Akum a été kidnappé samedi dernier, le 16 novembre, alors qu'il se rendait au domicile de ses parents à Mankon, dans des circonstances qui demeurent obscures.

Les enlèvements sont courants dans les deux régions anglophones du Cameroun depuis le déclenchement de la crise anglophone fin octobre 2016.

D'après les résolutions du récent grand dialogue national , un statut spécial devrait être accordé aux deux régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.La minorité anglophone représente environ 20% de la population camerounaise.

Depuis 2016, des Camerounais anglophones protestent contre ce qu'ils estiment la marginalisation de la part du pouvoir central. Une mouvance sécessionniste armée est née en octobre 2017 pour créer un Etat indépendant (Ambazonie) regroupant les deux régions anglophones.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.