Guinée: Labé - La visite de Kassory Fofana se transforme en guérilla urbaine

20 Novembre 2019

Lors de la marche des femmes tenues le mardi 19 novembre 2019, certaines manifestantes brandissaient des pancartes disant que le premier ministre n'était pas le bienvenu à Labé. Ce matin, les mots se sont traduits en actes spontanés d'opposition pratique par la calcination de pneus sur bien d'artères de la ville même si pas un auteur n'a été identifié.

Pounthioun, le carrefour de l'hôpital, le carrefour Bilal à la jonction des quartiers Mosquée et Mairie et le point de toutes les manifestations qui surviennent à Labé présentait le même visage potestatif.

Si l'arrivée du premier ministre Kassory Fofana était attendue, celles de Moustapha Naité, Mouctar Diallo, Mamadou Taran Diallo et Thierno Ousmane Diallo n'étaient pas attendues et pourtant tous se sont retrouvés au mème moment dans la cité de Karamoko Alpha, hasard de calendrier ou action concertée ? Va savoir.

Alors, la nouvelle de l' arrivée du premier ministre et de sa suite qui s'était répandue comme une trainée de poudre à attirer des manifestants qui sont venus encercler la case des Boubhanyan en proférant des slogans hostiles au régime notamment "amoulanfé".

Alors, les forces de l'ordre ont dû faire un passage forcé pour le véhicule du premier ministre qu'ils ont extrait par une des entrées du vestibule direction inconnue.

Du lacrymogène a été servi encore une fois par les forces de l'ordre et en un tour de bras le marché s'est vidé, laissant les différentes artères de la ville aux mains de jeunes surexcités qui dictaient la loi après avoir posé des barricades dans l'absolue majorité du territoire du centre urbain.

Le premier ministre prévoyait de faire une visite sur les chantiers entamés par l'état et qui progressent peu ou pas mais vue les circonstances en cours, difficile d'honorer cette action de son calendrier.

Piqure de rappel, à Labé, Kassory est vu comme l'un des promoteurs en chef de la volonté révisionniste du chef de l'état.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.