Ile Maurice: Heurts à route Cocoterie - La Vitz saisie avec de la drogue était chez le mécanicien, selon la proprio

20 Novembre 2019

Elle serait à l'origine des heurts et coups de feu à route Cocoterie, samedi dernier. La Vitz de couleur noire avait l'air tout à fait banale mais elle renfermait une importante quantité de drogue. Elle a été finalement remorquée jusqu'aux Casernes centrales. Mais avant de procéder à la fouille, la police a dû rechercher sa propriétaire, une habitante de Port-Louis âgée de 53 ans. Elle s'est présentée samedi soir aux Casernes centrales pour assister à la perquisition. Elle aurait nié toute accusation de trafic de drogue ou toute connaissance que sa voiture était utilisée pour des transactions de substances illicites.

La propriétaire de la Vitz aurait expliqué aux enquêteurs qu'elle avait donné sa voiture pour être repeinte à un mécanicien-peintre de Batterie-Cassée, âgé de 25 ans, il y a deux mois. Après son interrogatoire, elle a pu regagner son domicile. Contactée au téléphone, elle aurait refusé de faire des commentaires à ce sujet. Elle déclare qu'elle est stressée après cet incident et qu'elle ne connaît rien à toute cette histoire.

Le mystère reste entier

Entre-temps, le mécanicien-peintre est toujours recherché et l'ASDU estime qu'il pourrait être le propriétaire du colis de drogue. Jusqu'à l'heure, le mystère sur cette drogue reste entier et personne ne sait comment elle a atterri dans cette voiture. La fouille du véhicule dans la soirée du samedi par les officiers du Scene of Crime Office a révélé 215 g d'héroïne d'une valeur marchande de Rs 3 225 000 mais aussi un plastique transparent contenant 1,9 g de cannabis synthétique, un autre contenant 2 g, un foil de 1,14 g d'héroïne, un plastique transparent contenant 165 graines de cannabis et un autre sac contenant 50 graines de cannabis.

Tout est parti en vrille quand les limiers de l'Anti- Dug Smuggling Unit (ADSU) ont demandé les clés de cette voiture garée à la route Cocoterie, après avoir reçu des informations qu'elle contenait de la drogue. Un peu plus tôt, une perquisition chez Jimmy Colosso menée par l'ADSU Metro North et des unités de la SSU n'ayant rien donné, la police reprend le chemin des Casernes centrales. Entretemps, le responsable reçoit des informations qu'il y a une voiture sur place avec de l'héroïne à l'intérieur. Il réunit une équipe pour retourner interroger les voisins sur le propriétaire de la voiture.

Personne n'ayant réagi, la police décide de remorquer la voiture jusqu'au quartier-général de l'ADSU pour une fouille. C'est là que les esprits s'échauffent et en l'espace de 30 minutes, une foule de 200 personnes munies de bâtons, barres de fer, sabres et roches se montre hostile envers la police.

L'ADSU demande des renforts pour contrôler la situation. La foule criait : «Pas les zot pran sa loto-la, éna ladrog ladan.» Après que la foule a été informée qu'elle obstruait la police dans l'exercice de ses fonctions, elle est devenue encore plus hostile. «Nous allons mettre le feu à la voiture.» La voiture est finalement remorquée et la foule maîtrisée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.