Congo-Brazzaville: Numérique - Le salon Osiane 2020 officiellement lancé à Pointe-Noire

L'association Pratic (Promotion, réflexion et analyse sur les technologies de l'information et de la communication) a présenté, le 19 novembre dans la capitale économique du Congo, la quatrième édition du Salon international des technologies de l'information et de l'innovation (Osiane), à l'occasion de la Semaine mondiale de l'entrepreneuriat 2019, où les activités y sont organisées.

Avec pour thème « Co-construisons notre futur », l'édition 2020 du Salon Osiane, attendue du 20 au 23 avril à Brazzaville, mettra l'accent sur l'innovation comme socle de la transformation des entreprises face aux défis de l'accélération des technologies qui bouleversent toutes les chaînes de production. « La quatrième édition ambitionne éclairer les participants sur l'importance d'intégrer l'innovation dans les projets de développement, dans un contexte économique et social actuel caractérisé, d'une part, par la conquête du rôle de l'innovation devenu fondamental pour le succès et la pérennité des entreprises et, d'autre part, par la nécessité de diversification des économies de la sous-région », a déclaré Luc Missidimbazi, président de Pratic qui organise le salon, avec le soutien de l'Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce).

L'objectif de l'édition 2020, a-t-il poursuivi, est de relever le niveau de pénétration des technologies numériques et de l'innovation dans les entreprises. Le salon voudrait donc passer en revue les évolutions technologiques, la situation du capital humain, les services proposés aux entreprises, les incitations et le frein à cette intégration ainsi que l'appui aux porteurs de projets.

Destiné à sensibiliser les acteurs aux enjeux de l'événement en même temps qu'à décortiquer son contenu, le lancement d'Osiane 2020 s'est tenu en présence de plusieurs acteurs de l'écosystème numérique national et des partenaires du salon.

Plusieurs directeurs généraux des sociétés publiques et privées ainsi que des experts ont ainsi participé à un panel sur l'innovation et le numérique de demain. Une manière pour Osiane 2020 de remuer dès lors l'approche thématique de la « Co-construction » qui lui-même fait appel à une convergence de concepts.

Autour de ce panel précédé d'échanges avec le public, le directeur général du développement de l'économie numérique, Guy Roland Tsimba; celui du Group Vivendi Africa GVA Congo, Yann Le Guen; de la société OFIS, Luc-Emmanuel Zanghieri; de la direction générale de l'Innovation technologique, Aimé Madiélé Mabika; et du président directeur général du groupe Afrique Challenge, Alioune Gueye, par ailleurs commissaire général du Hub Africa.

Les échanges autour de l'écosystème national du numérique et ses perspectives face à l'innovation ont fait appel à de vives passions avec les entrepreneurs parfois effarés par de mauvaises approches sur le rôle de l'Etat dans l'éclosion des entreprises.

Un accord de partenariat entre Pratic et Hub Africa

La présence d'Alioune Gueye, invité spécial de ce lancement d'Osiane 2020, a été double de sens. Si l'expert a nourri le rendez-vous d'un Keynote sur les enjeux de l'Open innovation, une nécessité pour les entreprises, à l'ère de la transformation digitale, de s'ouvrir et de faire appel à des acteurs externes à leur environnement pour innover, il a également signé, avec Luc Missidimbazi, un accord de coopération.

Le mémorandum d'entente entre Pratic et Hub Africa, reconnu comme la première plate-forme dédiée aux entrepreneurs, investisseurs et petites et moyennes entreprises africaines, devrait permettre à Osiane de s'ouvrir davantage vers d'autres expertises en promouvant des investissements dans le secteur, et de bénéficier, par ailleurs, d'une bonne visibilité à l'international.

Osiane permet aux divers acteurs de l'écosystème des technologies de l'information de l'Afrique centrale de se rassembler et de proposer des réponses novatrices aux besoins manifestés par les utilisateurs.

Depuis quatre ans, le salon a permis à des gouvernements, des institutions internationales, des entreprises publiques et privées, des centres de recherches et universitaires, des personnalités et la société civile de mettre au cœur du développement de l'Afrique centrale un meilleur usage des technologies de l'information et une promotion des solutions innovantes. En plus d'être un cadre dédié aux acteurs du secteur, Osiane est un lieu d'échanges, de découvertes, de formations et d'affaires pour l'ensemble des utilisateurs, professionnels et autres.

C'est sur le thème « Développer la confiance numérique pour garantir une économie prospère » que se sont scellés les résultats de la dernière édition au programme très éclectique, avec cinq mille participants, des intervenants de haut niveau, des ateliers et formations.

Tenu en avril dernier, Osiane 2019 a permis la signature d'importants partenariats et intégré, dans son programme, un volet business qui revient l'année prochaine en trois segments : Forum central african digital business ; Forum center african peering ; Forum intelligence artificielle et innovation sociale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.