Congo-Brazzaville: Coopération - La France concrétise son appui budgétaire de 88,5 milliards de francs CFA en faveur du Congo

Paris a conclu avec Brazzaville un accord-cadre relatif à la mise à disposition d'un montant global de 88,5 milliards de francs CFA (cent trente-cinq millions d'euros), dont 29,581 milliards de francs CFA (45 millions d'euros) représentant la première tranche de l'aide annoncée sur la période 2019-2021.

L'accord-cadre a été signé le 18 novembre, à Brazzaville, entre les deux parties représentées par la ministre Ingrid Olga Ebouka- Babakas, pour le compte du ministère congolais des Finances, et l'ambassadeur de France au Congo, François Barateau, en présence du directeur de l'Agence française de développement, Lionel Cafferin, dont la structure est chargée de la mise en œuvre de l'appui budgétaire.

« Cette première tranche (29,581 milliards de francs CFA) sera versée fin novembre ou courant décembre 2019, si les procédures vont vite côté congolais », a indiqué le diplomate français. Il a précisé que ces fonds permettront à l'Etat congolais de restaurer les grands équilibres macro-économiques du pays et de poser les bases d'une croissance plus inclusive et diversifiée.

Selon François Barateau, cet appui fera l'objet d'un suivi régulier grâce à un comité bilatéral qui devra être mis en place dans les prochaines semaines. Une attention particulière sera portée sur les efforts entrepris par le gouvernement congolais en vue d'atteindre les objectifs du Programme fixé par le Fonds monétaire international (FMI), en ce qui concerne la préservation des dépenses sociales, l'apurement des arriérés intérieurs et extérieurs ainsi que la mise en œuvre des réformes structurelles en matière de gouvernance.

L'ambassadeur de France a conclu en réitérant l'engagement de son pays à soutenir le Congo à travers de nombreux projets structurants qui s'inscrivent dans la durée et qui touchent les secteurs à fort impact social tels l'accès à l'eau potable, assainissement, électricité, formation professionnelle et enseignement supérieur, transferts sociaux et activités génératrices des revenus à destination de la population la plus vénérable, tout en soulignant le caractère exigeant et le dialogue renforcé de ce partenariat.

La signature de cet accord de financement intervient quatre mois après la conclusion, le 11 juillet, du programme de Facilité élargie de crédit entre le Congo et le FMI. Elle concrétise la promesse de la France faite par son ministre de l'Economie et des finances, Bruno Lemaire, lors de la réunion monétaire de la zone franc, tenue en avril de l'année dernière, à Brazzaville. « La France aide les Etats membres de la zone franc dans leurs stratégies mises en œuvre et portant notamment sur le désendettement, les réformes structurelles, la diversification de l'économie et la lutte contre la corruption », déclarait le ministre français, ajoutant que « La France va accorder au Congo une aide de cent trente-cinq millions d'euros sous réserve de la conclusion d'un programme avec le Fonds monétaire international ». D'après la ministre du Plan et de l'intégration régionale, après signature, cet accord-cadre sera soumis au parlement congolais pour l'autorisation de ratification.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.