Maroc: 12 grands noms du cinéma mondial en conversation libre avec le public du FIFM

Des échanges intenses et passionnants dans le cadre du programme de "Conversation with"

Douze grands noms du cinéma mondial seront en conversation libre avec le public de la cité ocre lors de la 18ème édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM), prévue du 29 novembre au 7 décembre, annonce mercredi un communiqué des organisateurs.

Pour cette édition, le FIFM a décidé de reconduire la section "Conversation with", devenue l'un des temps forts du Festival pour des échanges encore plus intenses et passionnants avec celles et ceux qui font la magie du cinéma à travers le monde, souligne-t-on, rappelant que ces discussions libres et à bâtons rompus avec de grands noms du cinéma mondial sont gratuites et accessibles à tous : professionnels du cinéma, médias et grand public.

Lors de la précédente édition, le lancement de cette nouvelle section avait suscité un engouement inédit chez les cinéphiles marocains et étrangers. En tout, plus de 3.000 personnes ont assisté aux 7 conversations animées par des légendes et des professionnels reconnus du cinéma.

Pour cette édition, les organisateurs indiquent avoir décidé de rééditer l'expérience de ce concept en passant de 7 à 11 conversations, notant que quelques-uns des plus grands noms du cinéma international ont confirmé leur participation à ce rendez-vous majeur.

Il s'agit notamment du cinéaste, acteur et producteur américain Robert Redford, l'actrice française oscarisée Marion Cotillard, le multi-récompensé réalisateur palestinien Elia Suleiman, le producteur britannique indépendant Jeremy Thomas ou encore l'acteur américain culte Harvey Keitel. Les réalisateurs français Bertrand Tavernier et ukrainien Sergei Loznitsa viendront aussi partager leurs longues carrières et leur érudition cinéphile avec le public de Marrakech à travers un voyage cinématographique et culturel qui s'annonce captivant, précise le communiqué, ajoutant que les nombreux amateurs de cinéma indien auront rendez-vous avec l'icône de Bollywood Priyanka Chopra Jonas.

Autre grand moment de cette série de conversations, l'échange croisé entre les passionnantes et engagées actrices Golshifteh Farahani (Iran) et Hend Sabry (Tunisie), fait-on savoir, ajoutant que le très estimé réalisateur italien Luca Guadagnino et le grand acteur français d'origine marocaine Roschdy Zem viennent clôturer cette liste prestigieuse.

Il est enfin à rappeler que le Festival international du film de Marrakech a été créé en 2001 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI afin de promouvoir et de développer l'art et l'industrie cinématographique au Maroc. L'ambition était de créer un pont entre les cinémas du Nord et ceux du Sud, de révéler des films et des talents de genres différents, mais également de favoriser la promotion du film marocain.

Après 15 ans d'existence, le Festival constitue aujourd'hui un lieu d'expression et de découverte qui relève très haut le pari de la diversité, de l'échange et de l'enrichissement. C'est aussi l'opportunité pour le Maroc d'accueillir et de rendre hommage à de grandes personnalités du monde du cinéma. L'évènement a pu s'approprier un large public tant sur la scène nationale qu'internationale, et bénéficie d'une forte notoriété ainsi que d'une image prestigieuse.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.