Maroc: Le pays a choisi la voie du libéralisme et de l'ouverture

Un forum à Toronto braque les projecteurs sur les opportunités d'affaires au Maroc

Des acteurs économiques marocains, réunis lors d'un forum tenu récemment à Toronto, ont braqué les projecteurs sur les opportunités d'affaires et les mesures incitatives offertes par le Maroc aux entreprises canadiennes.

Devant un parterre de femmes et hommes d'affaires opérant dans divers secteurs dont la finance et les nouvelles technologies, le président de la 13ème région de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Adil Zaidi, a mis en avant les potentiels commerciaux et d'échange entre le Canada, le Maroc, la région MENA, l'Afrique et les pays du Sud de l'Europe.

"Grâce à l'épopée extraordinaire et visionnaire de SM le Roi Mohammed VI, la diplomatie économique marocaine nous a ouvert tout le continent africain", a-t-il souligné lors de ce forum qui a été marqué par la présence notamment de l'ambassadeur du Maroc au Canada, Souriya Otmani et du consul général du Royaume à Montréal, Fouad Kadmiri.

Le Royaume, a ajouté M. Zaidi, émerge comme un véritable hub aérien et logistique grâce aux infrastructures portuaires permettant les transit time les plus courts, notamment vers les principales villes africaines, et dans les domaines financier, des télécoms et des investissements au regard de la présence de groupes marocains leaders en Afrique, rapporte la MAP.

Les secteurs de l'automobile, de l'aéronautique, du textile, des technologies de l'information et des énergies renouvelables donnent la mesure du succès de la démarche marocaine qui a été accompagnée par un environnement réglementaire et législatif adéquat, a ajouté M. Zaidi.

Le Maroc a choisi la voie du libéralisme et de l'ouverture, un choix de modèle qui lui a permis de construire une économie solide, structurée et résiliente, a relevé le responsable de la CGEM, précisant que cette approche a été confortée par la présence d'une diaspora marocaine dont le rôle s'avère significatif en matière de diplomatie économique effective en tant que relai culturel et décisionnel de grande importance.

"Nous avons la chance d'avoir nos Marocains vivant à l'étranger qui réussissent dans leurs pays d'accueil. Avec le tourisme et les échanges d'étudiants, nous devrions développer ce trend", a-t-il dit.

Il s'agit en effet, selon lui, de mettre en valeur les atouts et le potentiel du Royaume en vue de maîtriser les quatre flux de la mondialisation, à savoir les capitaux, la formation, la logistique et la mobilité des personnes.

Lors des débats qui ont eu lieu durant ce forum, les représentants de Casablanca Finance City et l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) ont mis en évidence les énormes potentialités du Royaume et les fortes possibilités de partenariat entre les entreprises marocaines et canadiennes.

De l'avis de la coprésidente de la Chambre de commerce Canada-Maroc, Khamissa Khamssi, les hommes d'affaires doivent agir, de part et d'autre, pour une plus grande ouverture sur l'Ontario, une région des plus riches et à fort potentiel d'investissement dans le pays nord-américain.

S'inscrivant dans cette perspective, a-t-elle noté, la Chambre s'emploie à faciliter les contacts entre les entreprises des deux côtés, à réaliser des études de marché et à assurer l'accompagnement requis par le biais de voyages d'affaires au Maroc. La coopération tourne autour des secteurs les plus porteurs pour les deux pays, dont en particulier la finance, l'artisanat et l'agroalimentaire, a-t-elle précisé.

Le forum économique maroco-canadien s'est tenu dans le cadre de la Semaine culturelle marocaine, organisée du 18 au 24 novembre à l'initiative de l'ambassade du Royaume à Ottawa.

Cet événement offre l'opportunité de mettre en lumière l'histoire, l'artisanat et la gastronomie du Royaume, tout en faisant valoir les diverses facettes du savoir-vivre et de la riche civilisation marocaine aux multiples affluents.

Il est organisé en collaboration avec le consulat du Maroc et le centre culturel Dar Al Maghrib à Montréal, des partenaires institutionnels marocains et canadiens et des associations de la société civile de la communauté marocaine à Toronto de confession musulmane et juive.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.