Burkina Faso: Les gendarmes repoussent une attaque jihadiste à Arbinda

Photo: fasozine
Des gendarmes burkinabé

Des hommes armés ont attaqué l'escadron de gendarmerie basé à la brigade territoriale de gendarmerie d'Arbinda dans la province du Soum mercredi 20 novembre. Attaque repoussée par les gendarmes selon des sources sécuritaires.

Le bilan est d'au moins 18 terroristes tués et du matériel, dont des armes, saisi. Un gendarme burkinabè a été tué et sept autres blessés au cours des combats. L'escadron de gendarmerie visé par l'attaque assure la sécurisation de la commune d'Arbinda.

Selon les sources sécuritaires, les assaillants sont arrivés à moto. Ils étaient une quarantaine. « Leur objectif était certainement de faire un carnage et de prendre le camp », précise l'un de nos interlocuteurs. Ils ont encerclé le camp et laissé juste une sortie, où ils attendaient en embuscade les soldats burkinabè.

Les affrontements ont duré une trentaine de minutes. Et face à la puissance de feu de l'unité de gendarmerie, les terroristes ont abandonné leur projet et ont pris la fuite, laissant derrière eux une douzaine de motocyclettes.

Treize Kalachnikov, des roquettes AC, une vingtaine de chargeurs, des postes émetteurs et récepteurs pour la communication, plusieurs téléphones, un appareil de localisation GPS et une RPG7 ont été également laissés sur place par les assaillants, selon une source sécuritaire.

Ces hommes avaient lancé un premier assaut contre le détachement sans succès il y a quelques semaines. C'est ainsi qu'ils sont revenus à la charge ce mercredi avec des armes lourdes, selon notre source.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.