Congo-Kinshasa: SINELAC - Les pays membres renouvellent leur engagement de gérer la desserte en électricité

La 28ème réunion ordinaire de la Société internationale d'électricité des pays des Grands Lacs (SINELAC) s'est tenue, lundi 18 novembre dernier, à Kinshasa.

A cet effet, le Ministre d'Etat en charge des Ressources Hydrauliques et Electricité, Eustache Muhanzi, a relevé que cette rencontre à une double quintessence, d'une part de palier le problème de déficit en électricité et, d'autre part, de voir par quelles mesures réhabiliter Ruzizi II. Et ce, en vue de développer la coopération énergétique dans la sous-région des Grands Lacs, facteur de consolidation de la paix et du développement, conformément à la vision du Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi.

Dans le souci que cette rencontre puisse déboucher à des résolutions devant contribuer à l'amélioration de la desserte en énergie électrique dans les pays membres de la SINELAC qui sont la RD. Congo, le Rwanda et le Burundi ; Eustache Muhanzi a laissé entendre que la présence de tous les pays membres, témoigne de l'importance capitale que revêt l'énergie électrique dans le développement des Etats. « Je m'inscris dans le principe de l'action du Gouvernement pour perpétuer les acquis de la coopération instaurée dans le domaine de l'énergie », a-t-il fait savoir, avant d'ajouter que le domaine de l'énergie est l'un des piliers majeurs du Président Félix Tshisekedi et du programme d'action du Gouvernement, devant, du reste, permettre la relance de l'économie national et le développement de l'ensemble du pays en symbiose avec les voisins.

En sa qualité de Président en exercice de l'Assemblée Générale de la SINELAC, le Ministre burundais de l'Hydraulique, de l'Energie et des Mines, Côme Manirakiza, remerciant le Congo-Kinshasa pour l'hospitalité, a souligné les défis de l'organisation en vue de l'amélioration de la desserte en électricité des pays membres.

Les points majeurs de cette activité étaient entre autres l'assainissement de la gouvernance financière, la réhabilitation de la Centrale hydroélectrique de Ruzizi II et surtout la révision desdits groupes ainsi que la conjugaison des efforts pour accroître les capacités en termes de production et d'exploitation.

A l'issue de cette réunion, il s'est convenu que la Présidence de la SINELAC sera désormais assumée par le Ministre rwandais en charge l'énergie.

Il sied de signaler que ces rencontres s'inscrivent dans le cadre des réunions statutaires qui se tiennent chaque année, afin de donner les recommandations aux pays membres à bien gérer la desserte en électricité à travers les trois pays membres.

Ces assises ont aussi connu la présence du Vice-Ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité de la RDC, du Représentant du Ministre rwandais ayant en charge l'énergie, de l'Ambassadeur burundais en poste au Congo-Kinshasa, du Secrétaire Général aux Ressources Hydrauliques et Électricité, du Directeur Général de la SINELAC, etc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.