Ile Maurice: Eau - Des régions alimentées une fois par jour seulement

21 Novembre 2019

L'eau 24/7 ? Nous n'y sommes pas encore. Mais, en pleine période sèche, préparez-vous à faire face à des coupures drastiques. En attendant les grosses pluies, il faudra les supporter. «Depuis la fin d'octobre, nous n'avons pas de pluie et le niveau d'eau des nappes phréatiques a complètement baissé», affirme-t-on du côté de la Central Water Authority (CWA).

Résultat : plusieurs régions, dont Coteau-Raffin, Chebel, Coromandel, Crève-Coeur ou encore Grand-Gaube, entre autres, risquent de subir des coupures d'eau allant jusqu'à une fourniture unique par jour. «Nous rassurons la population que cette situation est temporaire ; les camions-citernes seront à la disposition des habitants des régions affectées» ajoute-t-on à la CWA.

Impact sur l'irrigation

En plus des ménages, les planteurs souffrent aussi de cette situation. Pour l'instant, les plantations ne sont fournies en eau qu'à hauteur de 50 %. «Les planteurs hésitent à cultiver la terre à cause des coupures d'eau ; ils ne veulent pas investir et prendre le risque de tout perdre. Ils attendent plus de communication de l'Irrigation Authority à ce sujet», explique Kreepalloo Sunghoon de la Small Planters' Association.

Selon lui, c'est un stress qui pèse sur les épaules des planteurs surtout que, d'ici dix jours, l'impact se fera ressentir sur le marché par un manque de produits et donc une hausse des prix. «Il y a aussi les pluies torrentielles qui arrivent. La situation du secteur agricole est difficile.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.