Angola: La ministre veut parier sur l'industrie créative

Luanda — La ministre de la Culture, Maria da Piedade de Jesus, a souligné mercredi à Paris (France) la nécessité de se concentrer davantage sur l?industrie créative comme moyen de stimuler l'art angolais et de garantir les bases de soutien pour les créateurs.

L'industrie créative, selon la dirigeante, peut et devrait être un vecteur de transformation du pays, étant donné qu'elle crée des emplois dans les communautés et assure des moyens de subsistance aux familles.

Selon la ministre, qui s'exprimait en marge du Forum des ministres de la Culture de l'UNESCO, des créateurs, des agents, des entrepreneurs et d'autres acteurs du monde culturel devraient favoriser l'émergence d'une industrie créative forte, capable de relancer des arts angolais, contribuant ainsi davantage à l'affirmation et au développement du pays.

Mettant en relief la qualité du produit culturel produit par les créateurs angolais, Maria da Piedade de Jesus a mentionné le fait que les artistes nationaux ressentent les effets de leur travail et de leurs réalisations, avec les avantages inhérents au droit d'auteur.

Maria da Piedade de Jesus a annoncé lors du Forum des ministres que le pays travaillait déjà sur le processus de justification du dossier Cuito Cuanavale, qui devait ensuite être envoyé à l'UNESCO, dans le cadre de sa candidature au patrimoine culturel de l'humanité.

En marge de la réunion avec l'UNESCO pour faire le point sur la 1ère édition de la Biennale de Luanda - Forum panafricain pour la culture de paix, a annoncé la tenue, en 2020, de la troisième édition du Festival national de la culture (FENACULT), dans le cadre des célébrations du 45ème anniversaire de l'indépendance nationale.

Le festival comprendra un symposium sur la culture nationale en vue de mettre à jour la politique culturelle. La délégation ministérielle angolaise est composée du directeur national des musées, Ziva Domingos, de la coordinatrice nationale de la 1ère édition de la Biennale de Luanda, de la directrice générale des Archives nationales d'Angola, Alexandra Aparício, de la directrice du Bureau de communication institutionnelle et presse, Marlene Gomes, parmi d'autres hauts fonctionnaires du ministère de la Culture.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.