Cote d'Ivoire: Qwan Ki Do/Kung Fu - Le premier séminaire africain tenu à Abidjan

20 Novembre 2019

Les sourires qu'affichaient les 55 Qwan Ki Do sinh (pratiquants du Qawn Ki Do - Kung Fu sino-vietnamien) témoignent de la joie qu'ils éprouvent, malgré le week-end chargé. En effet, les pratiquants du Sénégal, du Mali, de l'Algérie, du Maroc, du Gabon et de la Côte d'Ivoire ont bénéficié des enseignements d'experts internationaux de cette discipline, du 15 au 17 novembre 2019.

La salle omnisports de l'Institut national de la jeunesse et des sports (Injs) a abrité le premier séminaire africain du Qwan Ki Do, organisé par la Confédération africaine en charge de cet art martial.

Ce séminaire avait pour but de mettre à jour, sur le plan technique (assauts, combats imaginaires à deux, maniement d'armes traditionnelles) et sur les règles arbitrales, les pratiquants africains qui n'ont souvent pas l'opportunité de participer aux stages internationaux en Europe. Chan Su Kra Kossonou (8e Dang), directeur technique national de la Côte d'Ivoire, précise qu'il était important que les futurs compétiteurs africains soient au niveau international.

Les équipes africaines se préparent activement pour la Coupe du monde du Qwan Ki Do qui se tiendra en avril 2020, en Allemagne.

Cette mise à jour technique a été possible grâce aux soutiens d'experts internationaux, à savoir Tao Su Bertrand Guinziemba (5e Dang), représentant le Gabon et la Belgique, et Vo Su Hicham Gajdibi (4è Dang) qui représente le Maroc et l'Italie.

Tao Su Bertrand, heureux d'accompagner les athlètes africains dans ce transfert de connaissances, pense que l'Afrique a besoin d'être présente à la prochaine Coupe du monde et de briller comme les autres nations.

Un atelier sur les règles de l'arbitrage a été animé par le responsable de la formation des arbitres italiens du Qwan Ki Do, Vo Su Hicham Gajdibi. Celui-ci a marqué sa satisfaction quant au bon niveau des arbitres africains.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.