Burkina Faso: Campagne agricole 2019-2020 - Plus d'un million de Burkinabè menacés de famine

Les nouvelles de la campagne agricole de saison humide 2019-2020 ne sont pas tout à fait bonnes. Les résultats provisoires sont maigres. Production céréalière en baisse, 17 provinces déficitaires, 1 219 000 personnes dans le besoin d'une assistance immédiate. Ce sont, entre autres, les chiffres du bilan provisoire de la présente campagne agricole qui s'achève.

La production céréalière prévisionnelle de l'année est en baisse. Elle est estimée à 5 029 321 tonnes, soit une baisse de 2,92 % par rapport à celle écoulée. Par contre, la production de rente a grimpé. Elle est évaluée à 1 375 709 tonnes.

Comparativement à la production définitive de la campagne passée, elle connaît une hausse de 25,38%.

Les taux de couverture des besoins céréaliers montrent que 21 provinces sont excédentaires, 7 en situation d'équilibre et 17 déficitaires. Cependant, sur le plan national on note un excédent brut de 204 626 tonnes.

Selon le Comité de prévision de la situation alimentaire et nutritionnelle, « le nombre de personnes qui ont besoin d'une assistance immédiate s'établit à un million deux cent dix-neuf mille(1 219 000) en période courante et à un million sept cent quatre-vingt-six mille six cents (1 786 600)en période projetée si rien n'est fait ».

Compte tenu des résultats prévisionnels peu satisfaisants, le ministère de l'Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles assure qu'un plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l'insécurité alimentaire et à la malnutrition sera mis en œuvre.

Ces bilans provisoires de la campagne agropastorale ont été fournis à l'issue de la deuxième session annuelle du Comité de prévision de la situation alimentaire et nutritionnelle (CPSA), tenue les 18 et 19 novembre 2019 à Ouagadougou et présidée par le ministre de l'Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo.

Les résultats étant provisoires, ceux définitifs seront connus en mars 2020, lors de la première session annuelle du comité de prévision de la situation alimentaire de l'année 2020.

Signalons que les activités champêtres se sont déroulées dans un contexte sécuritaire difficile, avec des producteurs contraints d'abandonner les champs à cause de la vermine terroriste. Les attaques des chenilles légionnaires d'automne, l'installation tardive et l'irrégularité des pluies sont au nombre des difficultés qui ont émaillé le bon déroulement de la production agricole.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.