Burkina Faso: Alassane Sakandé à la NAFA - "Je souhaite un prompt rétablissement à votre président, Djibril Bassolet"

La visite du président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, aux partis représentés au Parlement se poursuit. Après l'ADF/RDA le jeudi 14 novembre, c'était le tour de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA), hier 20 novembre 2019, de le recevoir.

C'est dans une bonne ambiance que le troisième personnage de l'Etat a échangé avec les responsables du parti à son siège aux 1200 logements en ayant une pensée pour le président Djibril Bassolet, à qui il souhaite un prompt rétablissement.

C'est à 9 heures que le véhicule du président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, s'est immobilisé devant l'entrée du siège de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) aux 1200 logements de Ouagadougou.

Accueilli chaleureusement par le secrétaire exécutif du parti, Mahamadou Hama Dicko, immédiatement il s'est retrouvé loin des regards des journalistes avec les députés du parti, François Zilma Bassyé et Anicet Bazié, pour quelques minutes d'échanges avant de se retrouver en "plénière", où les autres cadres du parti et les journalistes les attendaient.

"C'est une première pour la NAFA d'accueillir un président de l'Assemblée nationale à son siège. C'est un jeune président qui a de bonnes idées et qui montre la voie à suivre.

Au sein de la classe politique ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise", a introduit le secrétaire exécutif avant de lancer, taquin, à son hôte : "Toi et moi, nous sommes des voisins. On se connaît bien depuis 29 ans.

Socialement on est proches ; on peut choisir ses adversaires politiques pas ses voisins".

Aussi admiratif, le député François Zilma a fait remarquer que la jeunesse du président du Parlement se traduit par une bonne dynamique républicaine.

C'est pourquoi il a profité lui faire cette requête : "Pesez de tout votre poids pour que les autres acteurs politiques s'inscrivent dans la même dynamique pour que le pays retrouve la quiétude et le vivre-ensemble d'antan".

L'occupant du perchoir a salué la contribution des députés du parti de Djibril Bassolet à la vie du Parlement et celle des structures communautaires.

"Ils font un travail intellectuel de qualité, s'opposent quand il le faut mais s'alignent pour préserver l'intérêt supérieur. C'est un devoir républicain pour moi de venir vous témoigner ma reconnaissance.

En démocratie, toutes les opinions, les avis et suggestions comptent. L'Assemblée nationale donne le tempo en tant que mandant du peuple ; nous ne donnons pas de leçons aux autres mais nous souhaitons que dans la vie de la nation, il n'y ait pas d'exclusion".

Et dans la présentation des cadres du parti, le visiteur a reconnu qui un aîné de l'école primaire, qui un promotionnaire du lycée Zinda, ce qui a contribué à agrémenter les échanges.

Au cours de cette rencontre, le président du parti, Djibril Bassolet, n'a pas été oublié, lui qui est en prison suite au procès du putsch manqué de septembre 2015 et dont la santé est fragile.

"Excellence, vous connaissez notre problème ; aidez-nous", a dit de façons sibylline le représentant des anciens.

"Je souhaite un prompt rétablissement à votre président qui souffre dans sa chair. Qu'il recouvre la santé et vive comme les autres Burkinabè", a conclu l'illustre hôte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.