Madagascar: Restaurants populaires - Foisonnement de gargotes et de restaurants en ville

A Antananarivo, ils sont très nombreux à ouvrir des restaurants et des gargotes. Il suffit de passer du côté des 67 ha pour s'en apercevoir.

Les emplacements de ces marchands de « hani-masaka » sont très variés, on peut en trouver dans des coins où personne n'aurait soupçonné l'existence d'un endroit qui sert de la nourriture, c'est-à-dire dans les profondeurs des quartiers de la Capitale. Mais il y a également ceux qui s'exposent au bord des routes, sans doute par souci de visibilité. Et les clients sont souvent preneurs car dès 11 heures et souvent jusque dans la nuit, les petites salles manquent rarement de clients.

Naissance du restaurateur. Face au nombre élevé de nouveaux restaurants dans la Capitale, on est amené à se poser des questions sur les raisons qui ont poussé ces entrepreneurs à monter leurs affaires dans ce secteur. Car oui, si certains sont passionnés par la restauration et l'hôtellerie, un grand nombre s'est trouvé vers la restauration par hasard, en suivant le courant imprévisible de la vie. En effet, cuisiner se pratique dès le petit âge dans une grande partie des ménages malgaches. La plupart des enfants malgaches savent préparer à manger si on se réfère à l'éducation d'antan. Et quand la réalité n'offre aucune perspective professionnelle pour certaines personnes ; elles doivent se débrouiller avec leurs propres moyens. Ainsi, il suffit d'investir dans quelques marmites, un foyer de cuisson, une petite cabane en bois et le tour est joué.

Salubrité ? Fort malheureusement, la qualité des plats servis par les gargotes et les restos n'est pas toujours contrôlée par les autorités. Ce qui rappelle une anecdote déplaisante dans une gargote au marché de Soamanatombo où au moment d'ouvrir le couvercle, un rat a surgi de la marmite de saucisses de la vendeuse. Un événement qui a perturbé certains clients mais qui n'avait pas l'air d'avoir déranger les autres clients. Ainsi, est-il vraiment sain de se restaurer auprès de ces gargotes ? Une certaine partie de la population ne les fréquente pas, alors que l'autres y mange quotidiennement ; pour dire que les avis divergent. D'un autre côté, les uns estiment que ceux qui fréquentent ces restaurants sont peu soucieux de leur santé, les autres quant à eux pensent que ceux qui ne veulent pas y manger sont des snobs. En tout cas, ce qui est certain, c'est que ces restaurants sont bel et bien présents et qu'ils ont leur propre clientèle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.