Madagascar: L'euphorie née des Barea, un atout pour le régime

Le phénomène Barea est un atout essentiel pour le pouvoir actuel.

Dans le contexte actuel, l'euphorie née de cette victoire écrasante sur le Niger permet de faire passer les projets initiés par le président de la République. La grogne des usagers de la JIRAMA est toujours présente, mais elle ne gêne pas les efforts de réhabilitation entrepris. C'est l'exploit des footballeurs malgaches qui alimente et va continuer d'alimenter les conversations et amoindrir les difficultés de la vie quotidienne. Ce sentiment de plénitude né d'une fierté légitime empêche les oppositions si légitimes soient-elles de se manifester.

Les Malgaches n'ont plus le cœur à contester les décisions qui sont prises par le régime même si elles les gênent dans leur vie quotidienne. Ils se sont pliés bon gré malgré aux désagréments nés des différents travaux de réfection des rues de la Capitale, mais ils ont pu apprécier les avantages qui en découlent. Les problèmes de la JIRAMA ont mis à mal la compréhension d'une situation née de plusieurs années de laisser-aller et de mauvaise gestion. Dans le court terme, il y aura encore de nombreux griefs des usagers qui souffriront encore des coupures d'eau et d'électricité, mais des solutions commencent à être trouvées.

Les réseaux sociaux servent d'exutoire aux plaignants et permettent au pouvoir de jauger l'état de l'opinion. Le bel élan manifesté autour des Barea tombe à point nommé pour apporter un nouveau souffle à l'action de rénovation menée par le pouvoir. C'est un atout qu'il doit exploiter et profiter de cette unanimité pour mener à bien les projets qu'il veut mener. Néanmoins, ce sentiment d'unité peut être fugace et il risque de se heurter à certaines réalités. Il existe des oppositions qui demandent à s'exprimer et qu'il va falloir désamorcer par la persuasion.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.