Burkina Faso: Travail parlementaire - Alassane Bala Sakandé salue la contribution de la NAFA

20 Novembre 2019

Le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a rendu visite aux responsables de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA), le mercredi 20 novembre 2019 au siège du parti à Ouagadougou.

Après l'Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) la semaine dernière, ce fut le tour de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA) de recevoir la visite du président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, hier mercredi 20 novembre 2019 à son siège.

Pour le chef du Parlement, cette visite au siège de la NAFA s'inscrit dans une nouvelle dynamique engagée à l'Assemblée nationale, à savoir rendre visite à tous les partis politiques, représentés au sein de son institution, qu'ils soient de la majorité ou de l'opposition.

Ainsi, d'autres sorties ont déjà été effectuées dans les sièges de l'Union pour le progrès et le changement (UPC) et le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP).

«La rencontre nous a permis de découvrir les locaux de la NAFA et les conditions dans lesquelles les responsables travaillent.

Cela a également été une occasion pour nous de rendre compte au secrétaire exécutif national de la NAFA de la contribution des députés de son parti au travail parlementaire et l'animation du débat démocratique», a fait savoir M. Sakandé.

De l'avis de ce dernier, le parti compte seulement deux députés à l'Assemblée nationale parmi les 127 députés, mais leur participation est remarquable.

Et d'ajouter qu'en tant chef du Parlement, il était important pour lui de venir le signifier de vive voix au bureau national de la NAFA.

La situation nationale marquée par des attaques terroristes à répétition n'a pas été occultée au cours des échanges avec les responsables de la NAFA.

Sur ce sujet, Alassane Bala Sakandé a prêché un message en faveur de la paix et de la cohésion sociale : «Nous devons nous engager pour défendre les valeurs du vivre-ensemble et construire le Burkina Faso dans la cohésion et l'union des fils et filles».

«Nous sommes des adversaires politiques»

C'est parce que le Burkina connait une paix relative, a-t-il poursuivi, que nous parlons de politique, opposition comme majorité. « Faisons donc en sorte que ce qui nous lie soit plus fort que ce qui nous divise, car le Burkina Faso est le seul bien que nous avons en commun », a-t-il laissé entendre.

S'agissant du travail parlementaire, l'occupant du perchoir a indiqué que les députés de l'opposition s'opposent parfois à la majorité avant de faire remarquer que, quand il s'agit de l'intérêt supérieur de la nation, les deux ont toujours su se mettre au-dessus de leurs divergences.

Du reste, a-t-il relevé, le débat contradictoire est l'un des principes de la démocratie. Avant de quitter le siège de la NAFA, Alassane Bala Sakandé a souhaité un prompt rétablissement au président-fondateur du parti, Djibrill Yipénè Bassolé, malade depuis quelques temps. Le secrétaire exécutif national de la NAFA, Mamoudou Hama Dicko s'est réjoui de cette visite.

«C'est la première fois qu'un président de l'Assemblée nationale décide de faire le tour des partis politiques ayant des députés au Parlement en vue d'échanger avec les responsables sur les contributions de leurs membres» a-t-il salué.

Pour lui, ces visites initiées dans les sièges des 14 formations politiques qui siègent à l'Assemblée nationale dont la NAFA, épousent l'esprit du dialogue politique enclenché par le président du Faso et auquel l'opposition a pris part activement. Concernant le cas Djibrill Y. Bassolé, Mamoudou Dicko pense que ce qui lui arrive peut arriver à tous et plaide pour la clémence.

«Nous sommes des adversaires politiques, mais pas des ennemis. Nous souhaitons que les autorités puissent permettent au président Bassolé d'aller se soigner et dans le pays de son choix», a-t-il précisé.

Certes, c'est une question judiciaire, mais le chef de l'Etat étant le garant de l'unité nationale, il peut apporter sa contribution pour un dénouement de la situation, foi du secrétaire exécutif.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.