Seychelles: La surveillance nocturne est renforcée sur les plages alors que la période de nidification des tortues commence aux Seychelles

Les braconniers de tortues chassent la nuit, alors les agents de protection de la nature aux Seychelles multiplient leurs patrouilles nocturnes.

Des milliers de tortues de mer ont commencé leur migration annuelle sur les côtes des Îles Seychelles pour y pondre leurs œufs, et les défenseurs de l'environnement ont intensifié leurs efforts d'observation et de surveillance, patrouillant sur les plages où ils savent que les tortues nichent.

Ashley Pothin, responsable de la protection de l'environnement, a déclaré que cette année "les autorités intensifient leurs efforts car il y a eu quelques cas de braconnage".

«Nous ne surveillons pas seulement pendant la journée, nous le faisons aussi après les heures de travail, car nous avons constaté que les activités illégales se déroulaient principalement de nuit», a déclaré M. Pothin à la SNA cette semaine.

Les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, abrite l'une des plus grandes populations de tortues vertes et de tortues imbriquées au monde.

La tortue verte se reproduit partout dans les îles tout au long de l'année, contrairement aux tortues imbriquées qui nichent principalement entre la mi-octobre et la mi-janvier.

Les deux espèces figurent sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Les tortues vertes sont classées comme en voie de disparition tandis que les tortues imbriquées sont en danger critique.

En ce qui concerne le nombre de cas liés au braconnage, M. Pothin a indiqué que des cas avaient été enregistrés à North-East Point - dans le nord et dans le sud de l'île principale de Mahe.

M. Pothin a déclaré que le braconnage se pratique davantage dans le sud du pays, car les plages sont plus isolées et moins visibles, ce qui facilite la tâche des braconniers.

"C'est pourquoi nous demandons au public de donner un coup de main et de signaler toute activité suspecte", a déclaré M. Pothin.

Aux Seychelles, les tortues de mer sont protégées en vertu de la loi sur la protection des animaux sauvages et des oiseaux et la peine encourue pour les infractions va jusqu'à deux ans de prison et une amende pouvant aller jusqu'à 37 000 dollars.

Malgré les lois strictes, le braconnage reste une préoccupation majeure en raison de la tradition du pays selon laquelle la viande de tortue est un mets délicat. Dans la plupart des cas, les femelles sont plus vulnérables car ce sont elles qui pondent.

L'agent de protection de la nature a déclaré qu'au fil des ans, beaucoup avait été fait pour protéger les tortues de mer et même si «nous avons constaté une diminution du nombre d'incidents de braconnage, il y a toujours quelques individus qui prennent le risque."

La saison dernière, ils ont comptabilisé au moins 10 000 nouveau-nés, qui ont trouvés leur chemin dans l'eau. (Rebecca Filippin) Photo License: CC-BY

Outre les menaces humaines, les œufs emportés par les vagues, les crêtes abruptes et les obstacles empêchent les femelles de pondre sur les plages.

Une fois éclos, les bébés constituent un aliment de choix pour les crabes fantômes, les oiseaux et les poissons. Une autre menace émergente concerne les chiens fréquentant les plages et ramassant les œufs des nids.

Les tortues de mer pondent environ 150 à 200 œufs selon les espèces et cela prend environ deux à trois heures. Les nouveau-nés émergeront après huit semaines d'incubation.

Entouré d'une flore tropicale luxuriante surplombant les eaux turquoise de l'océan Indien, le complexe Banyan Tree Seychelles est un véritable sanctuaire pour les sens. Ici, vous pourrez également assister à ce magnifique phénomène naturel de tortues marines qui nichent sur la plage du complexe.

Le complexe hôtelier travaille en étroite collaboration avec la Société pour la conservation marine des Seychelles (MCSS) pour surveiller l'activité des tortues dans la baie d'Intendance dans le cadre des efforts de conservation de la MCSS.

La saison dernière, ils ont comptabilisé au moins 10 000 nouveau-nés, qui ont trouvés leur chemin dans l'eau.

La responsable de projet du centre de conservation de Banyan Tree, Rebecca Filippin, a déclaré qu'ils jouent également un rôle important dans l'observation et la surveillance des nids dans le sud, en particulier à Intendance.

"En plus d'observer les tortues marines lorsqu'elles arrivent pour pondre leurs œufs, les clients peuvent également observer les tortues en train de couver, ainsi que les visiter au centre de réadaptation", a déclaré Mme. Filippin.

Le complexe hôtelier a récemment lancé un programme spécial intitulé «Gestion des interactions tortue-homme et de la réhabilitation des tortues», visant à réhabiliter les tortues marines blessées avant leur retour dans la nature.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.