Gabon: Le Gouvernement annule le transfert à titre gracieux des titres fanciers à la CDC

21 Novembre 2019

L'affaire du transfert à titre gracieux à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) certains titres fonciers de l'Etat avait fait couler beaucoup de salive et d'encre. La mobilisation de la population et les compagnes contre cette décision n'avaient pas faibli.

L'affaire du transfert à titre gracieux à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) certains titres fonciers de l'Etat avait fait grand bruit et avait poussé la société civile à prendre position. Le mouvement "Touche pas à ma Terre" réunissant en son sein plusieurs membres influents de la société civile gabonaise, s'était indigné de cette décision et s'était mobilisé pour dire non. Les populations lésées de cette affaire avaient, quant à elles, dénoncé ce qu'elles qualifiaient "d'abus d'autorité". A la suite de ce qui précède, le gouvernement a rendu la décision d'annulation dudit transfert à titre gracieux dans ce qui suit :

Le Conseil des ministres en sa séance du 2 octobre 2019 avait, sur présentation du ministre de l'Économie, des Finances et des Solidarités nationales, annoncé sa décision de transférer à titre gracieux à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) certains titres fonciers de l'Etat.

Cependant, devant les diverses réactions suscitées par cette décision et instruit à cet effet par le président de la République, chef de l'Etat, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, le Gouvernement informe les Gabonaises et les Gabonais de l'annulation pure et simple de celle-ci ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.