Mali: Des députés français à Bamako pour soutenir la lutte contre le terrorisme

La France est impliquée sur le terrain sahélien, notamment via sa force Barkhane. Ce mercredi, une délégation française de la Commission de défense à l'Assemblée nationale était au Mali.

L'occasion pour la France de réaffirmer son rôle sur place et de répondre aux critiques sur les difficultés des troupes internationales à faire face aux terroristes.

Pour l'ambassadeur de France au Mali, son pays a des intérêts au Mali et dans le Sahel. « Je confirme effectivement que la France a un intérêt, mais un intérêt qui est commun, c'est de favoriser, de tout faire, pour que le Mali échappe à la menace terroriste. C'est la raison de notre intervention, ici », justifie Joël Meyer.

Pourtant, la vox populi au Mali et dans les pays du Sahel, estime que Paris, avec ses grands moyens, peut faire plus dans la lutte contre le terrorisme.

« Là-dedans, il y a une certaine légitimité dans l'opinion qui n'est pas forcément au courant de l'ensemble du dispositif. Il faut se rendre compte que Barkhane, c'est 4 500 hommes sur un territoire cinq fois la France, même six fois la France.

Et au Mali, c'est deux fois la France. Donc Barkhane intervient là où il le faut, mais les moyens techniques ne suffisent pas. Il faut aussi des moyens humains, des renseignements humains », répond l'ambassadeur de France au Mali.

Visite aux forces françaises à Gao

De son côté, un membre de la délégation de la Commission défense de l'Assemblée nationale française en visite à Bamako, souhaite plus de coordination et de présence sur le terrain.

« Ici, à Bamako, la représentation de l'État ne fait aucun doute, mais il est important aussi qu'au plus profond de chaque province, on retrouve aussi des gens qui représentent l'État, de façon à pourvoir s'assurer un développement suffisant pour la population », explique le député Jean-Michel Jacques.

Selon lui, ces différents interlocuteurs ont compris le message. La délégation de l'Assemblée nationale française repart samedi après un détour par Gao où elle rendra visite aux forces françaises.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.