Sénégal: Mendicité des enfants - «le procés» de la socièté et de la justice

21 Novembre 2019

Pour le 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant, le Collectif de Stop à la mendicité des enfants a organisé hier, mercredi 20 novembre, une cérémonie théâtrale de lutte contre la mendicité au Centre culturel Blaise Senghor de Dakar. A travers une pièce théâtrale présentée par la troupe Wakhinane de Nguékhokh, les acteurs ont fait le procès de la mendicité, de la société et de la justice.

Le Collectif Stop à la mendicité des enfants a célébré le 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant par une cérémonie théâtrale organisé hier, mercredi 20 novembre, au Centre culturel Blaise Senghor de Dakar.

Ce sont des jeunes de la Compagnie théâtrale Wakhinane, de Nguékhokh qui ont présenté une pièce dénommée «Le Procès», à la demande du collectif.

Il s'agit d'un «Procès» pour «juger un coupable, mais aussi laisser le témoignage aux talibés, aux parents des talibés, donner la parole à toute les partis prenantes du procès et, à la fin, un verdict est rendu par le public», explique Mme Hulo Guillabert.

La présidente initiatrice du Collectif Stop à la mendicité des enfants, dénonce les peines infligées par la justice sénégalaise à des coupables, notamment aux marabouts, pour avoir tué un talibé à cause de 500 franc, des maîtres coraniques qui recouvrent la liberté.

«On a des maîtres coraniques libérés alors qu'ils ont tués des talibés. Donc, aujourd'hui, on n'a pas l'impression qu'on a une justice au tour de ça. Je ne sais pas si c'est à cause de la religion ou autres ; par contre, il y a un gros problème».

Pour combattre la mendicité des enfants, Mme Guillabert exhorte les populations sénégalaises à ne pas donner de l'argent aux enfants mendiants. «Je ne suis pas d'accord et j'appelle le peuple sénégalais à ne pas donner de l'argent aux talibés.

Parce que, c'est cet argent là qu'on leur donne qui attise la convoitise des exploiteurs d'enfants. Donc, il faut arrêter de donner de l'argent aux talibés», martèle la présidente.

Et de rappeler que depuis sa création, en 2014, le Collectif Stop à la mendicité des enfants continue son combat pour lutter contre l'injustice faite aux talibés et aux enfants, à travers comme slogan «Stop à la mendicité des enfants, doyna !».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.