Sénégal: Thiaroye / Mer - Deux pirogues et 5 pêcheurs, portés disparus depuis samedi

21 Novembre 2019

La ville de Thiaroye/Mer est secouée par une série de disparition de pirogues, avec à leurs bords, son équipage en pleine mer depuis le samedi dernier.

Une série de disparitions qui intrigue la population de pécheurs qui, à plusieurs reprises, ont organisé des opérations de secours soldées par des échecs. Les populations lancent un S.O.S à l'Etat pour des opérations de secours adaptées afin de sauver ces pécheurs.

Les populations de Thiaroye/Mer sont dans une anxiété totale à cause des pécheurs portés disparus depuis plus de cinq jours dans la mer.

A chaque instant les populations sont sur le quai scrutant l'horizon pour guetter l'arrivée des pirogues qui sont parties à la recherche des pêcheurs portés disparus. Une baie inondée, sous les hangars, les vieux notables du village ne peuvent pas supporter le soleil de plomb des plages.

Toutes les pirogues sont amarrées sur la baie à cause de la situation qui y prévaut. En face, la concession d'un des pêcheurs qui ne désemplit pas, les personnes font des va et vient pour s'enquérir de la situation.

Les plus proches parents squattent la concession pour soulager et compatir à la douleur de la maman d'un des pêcheurs, porté disparu. Affligée par la disparition de son fils, elle nous livre le film de l'événement.

«Il a quitté la terre ferme depuis samedi pour la mer. Ils étaient trois dans la pirogue. C'est au retour que leur moteur est tombé en panne.

Un des jeunes pêcheurs a quitté l'embarcation pour aller chercher des secours. Mais, à son retour, il a trouvé que la pirogue s'est volatilisée en pleine mer», renseigne Mme Fatou Ndoye, maman du jeune Habib Bâ.

Une autre femme de renchérir en déplorant l'attitude du jeune pêcheur volontaire : «Le jeune nous a dit qu'il était parti cherché du secours et a été aidé par d'autres pour tirer la grosse pirogue sans succès et avait suggéré de monter dans leur pirogue pour venir chercher du renfort en terre ferme.

Mais arrivée, il n'a informé les autres de la panne du moteur de la pirogue que le lendemain. C'est ce qui a accentué la situation. Sinon, les hommes allaient réagir à temps», déplore la voisine de la maman.

Après l'annonce, une opération de sauvetage est vite lancée. On a affrété trois autres pirogues avec un équipage pour aller à la recherche de la pirogue. La situation de la mer n'étant pas des meilleures, une des pirogues «sauveteurs» s'est aussi perdu en mer, a confié Mor Ndiaye, un des notables du village.

«Nous avons envoyé encore 3 pirogues avec leur équipage mais grande fut notre surprise quand vers 22 heures, une des pirogues s'est perdue en mer.

Seules les deux pirogues ont amarré. Ce qui porte maintenant à deux, les pirogues disparues, avec, à leur bord, 3 personnes. Ce qui fait maintenant 5 portés disparus», a révélé le vieux Mor Ndiaye.

Ce dernier d'ajouter que d'autres opérations de secours ont été encore tentées mais «nous les avons dissuadé pour limiter les dégâts en les faisant croire que la marine sénégalaise s'en charge». Les responsables ne veulent qu'une chose : l'appui de l'Etat pour des opérations de secours plus adaptées.

«Nous avons aussi lancé 3 autres pirogues pour la recherche ce matin (hier, Ndlr)», a soutenu le vieux Ndiaye qui ajoute, «nous voulons l'intervention de l'Etat avec les vedettes de la marine pour retrouver nos enfants».

La maman de Habib Bâ, porté disparu au milieu d'autres femmes, qui la rassurent, ne veut qu'une chose en ce moment : «Je veux qu'on retrouve mon fils et les autres aussi sains et saufs. C'est tout ce que nous voulons», a lancé la maman Fatou Ndoye, visiblement désorientée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.