Sénégal: Fixation du prix du kilogramme d'arachide au producteur - Des paysans du Baol crachent sur les 210 CFA proposés

21 Novembre 2019

Apres la fixation du prix au producteur d'arachide par le Comité national interprofessionnel de l'arachide (CNIA), les producteurs agricoles du Baol jugent dérisoire les 210 F CFA proposés. Ainsi, ces producteurs agricoles de Diourbel proposent entre 275 à 300 F CFA.

Le prix du kilogramme d'arachide au producteur fixé à 210 F CFA n'agrée pas les producteurs agricoles de Diourbel.

Ces derniers jugent dérisoire ce prix et proposent un coût variant entre 275 et 300 F CFA. Siga Diouf, un producteur agricole qui habite la localité de Poudaye, dans la commune de Réfane, explique: «nous jugeons le prix au producteur fixé à 210 F CFA dérisoire.

Nous souhaitons que ce prix soit revu à la hausse jusqu'à 250 ou 300 F CFA au moins. Ce qui pourrait servir. Le prix de 210 est trop dérisoire.

La raison est que les rendements sont faibles». Au cas où le Comité national interprofessionnel de l'arachide ne revient pas sur ce prix, ces producteurs agricoles décident de se tourner vers le marché parallèle, au plus offrant.

«Nous avons eu des échos que le kg d'arachide se négocie entre 275 et 300 F CFA à Gare Bou Ndaw de Touba. Nous n'avons pas de point de collecte, ici à Réfane.

Les véhicules font des va et vient. Nous allons transporter nos graines à Touba». Saliou Dieng, un autre producteur agricole d'ajouter: «fixer le prix au producteur à 210 F CFA est inadmissible. Si nous vendons à 210, nous allons subir des pertes car les prix des engrais et de l'urée sont élevés».

A Ndangalma village, les producteurs agricoles se tournent vers les commerçants banabanas chez qui le prix du kilogramme d'arachide se négocie à 375 F CFA, selon Modou Ngom. En attendant l'ouverture officielle de la campagne de commercialisation, l'arachide commence à inonder le marché local.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.