Algérie: Caire - Eddalia met en avant les acquis de la femme algérienne dans divers domaines

Alger — La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, Ghania Eddalia a mis en avant, mercredi depuis le Caire (Egypte), les acquis réalisés par la femme algérienne dans diverses sphères, affirmant que l'Algérie a veillé au maintien de la stabilité au sein de la société en interdisant la discrimination et en inculquant la culture d'égalité homme-femme.

Intervenant à l'occasion d'une conférence ministérielle de haut niveau au siège de la Ligue arabe sur "le renforcement du rôle de la femme au sein des sociétés post-conflits dans le monde arabe", Mme. Eddalia a rappelé que "le début du millénaire a connu une véritable dynamique ayant contribué à la relance de la condition de la femme, et permis son autonomisation et son intégration à la faveur des amendements de la Constitution en 2008 et en 2016, deux révisions qui ont porté essentiellement sur la promotion de la participation de la femme à la scène politique en adoptant le principe des quotas au sein des assemblées élues et en consacrant le principe d'égalité et d'équité, tout en lui facilitant davantage l'accès aux postes de responsabilité".

La ministre a passé en revue, par la même occasion, "les acquis jusque-là réalisés par la femme algérienne dans différents domaines", saluant ainsi "la participation efficace de la gente féminine à mener la bataille du développement et à instaurer la sécurité en traversant bien des aléas qu'a connu l'Algérie, d'abord en prenant part à l'indépendance, puis en parvenant à la consécration de la paix et de la réconciliation nationale qui a mis fin à la décennie noire".

Elle a indiqué, dans ce sens, que la femme algérienne "a, de tous temps, marqué la scène sociopolitique et été présente dans la résistance contre l'invasion, la colonisation et l'injustice", mettant en exergue que "cette présence remarquable s'est traduite par des icônes qui restent des symboles pour les générations actuelles en éclairant leur chemin afin d'aller de l'avant vers la construction d'une société démocratique rejetant l'injustice, la violence et la discrimination, une société, dit-elle, qui renforce, en parallèle, la coexistence, la diversité et l'acceptation de l'autre".

Après avoir rappelé les contributions de la femme lors la Guerre de libération nationale et l'indépendance de l'Algérie, Mme Eddalia a indiqué que cette femme avait été "aux côtés de l'homme contre la colonisation", citant, à ce propos, l'exemple de la résistance populaire menée par Lalla Fatma N'soumer.

Par ailleurs, la ministre à rappelé que l'Assemblée générale des Nations Unies avait adopté, le 8 décembre 2017, à l'initiative de l'Algérie, la résolution 72/130 proclamant le 16 mai de chaque année Journée internationale du "vivre ensemble en paix".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.