Algérie: Présidentielle - Bengrina promet de restructurer l'économie nationale pour éviter les crises

Alger — Le candidat à l'élection présidentielle du 12 décembre prochain, Abdelkader Bengrina a s'est engagé, mercredi à Alger, de "mettre fin au déficit budgétaire du Trésor et de procéder à une véritable restructuration de l'économie nationale", pour éviter les crises économiques qui peuvent se transformer en tensions sociales.

Au cours de sa visite au Salon international des travaux publics (SITP) 2019 qui se tient au Palais des expositions (SAFEX) (Alger), M. Bengrina a indiqué que la facture d'importation était largement supérieure aux recettes du pays en hydrocarbures, ce qui a généré, dit-t-il, un déficit budgétaire et un effondrement des revenus de l'Etat en devises, promettant, s'il était élu au poste de président de la République, de mettre fin "à ce déficit et de procéder à une véritable restructuration de l'économie nationale en vue d'éviter les crises économiques qui peuvent se transformer en tensions sociales".

"Soutenir les entreprises nationales c'est soutenir l'économie nationale", a-t-il assuré.

M.Bengrina a ,dans le même cadre, affirmé qu'il procédera à une évaluation globale des besoins des entreprises nationales dans les deux secteurs, public et privé, précisant qu'une grande partie des entreprises privées dépendaient de l'importation, ce qui constitue, selon lui, une dépendance à l'étranger. Afin d'en finir, explique-t-il, il faudrait soutenir ces entreprises dans l'objectif de réaliser le développement économique.

Le programme conçoit l'entreprise économique comme "un outil de création de richesse", raison pour laquelle, il cible le développement de la performance du secteur privé, à travers un système complémentaire de promotion des entreprises et du renforcement du secteur public stratégique, tout en instituant les grands projets et les partenariats internationaux, en adoptant la stratégie des priorités, par l'orientation des investissements vers les secteurs soutenant la croissance économique.

A relever qu'avant son déplacement au palais des expositions (SAFEX), le candidat à la magistrature suprême, Abdelkader Bengrina a distingué une citoyenne qui a fait l'objet d'injures par un groupe d'individus, alors qu'elle affichait une photo du candidat Bengrina. Un fait filmé dans vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux par les internautes, donnant lieu à une vive indignation.

A ce propos, M. Bengrina a dénoncé "le silence" des associations des droits de la femme et de l'Homme qui n'ont rendu aucun communiqué de dénonciation et de condamnation de l'incident.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.