Algérie: L'ANIE se renforce par une plateforme électronique de surveillance des élections

Alger — L'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) s'est renforcée par une base de données qui lui a permis d'élaborer le fichier national électronique du corps électoral, ainsi que d'une plateforme électronique pour vérifier et surveiller automatiquement le prochain scrutin, a indiqué, mercredi, le président de l'ANIE, Mohamed Charfi.

Intervenant à l'occasion de la cérémonie de lancement du fichier national électronique du corps électoral et de la plateforme électronique de surveillance des élections, tenue au siège de l'ANIE en présence de ses membres et de représentants de la presse nationale, M. Charfi a affirmé que l'ANIE, et après avoir maitrisé l'aspect juridique du processus électoral et l'aspect humain via la signature de la Charte d'éthique des pratiques électorales par les parties prenantes, est parvenue aujourd'hui à réaliser un autre exploit en maitrisant l'aspect technologique grâce au fichier national électronique du corps électoral et la plateforme électronique de surveillance des élections.

Passant en revue le bilan de l'opération de révision des listes électorale en prévision de la Présidentielle, à travers le fichier national électronique du corps électoral, vérifié à l'occasion, par l'identification de quelques individus présents choisis aléatoirement, les responsables de l'ANIE et des représentants de la presse nationale ont effectué une visite à la salle des opérations de la plateforme électronique de surveillance des élections.

Lire aussi: Charfi: "tous les moyens techniques et humains mobilisés pour assurer le bon déroulement de la campagne électorale"

Cette plateforme électronique permettra d'assurer la communication avec les représentations communales et de wilaya relevant de l'ANIE, le jour du scrutin, et ce en assurant la réception des données, leur collecte et leur analyse de manière électronique, puis la proclamation de résultats " exacts et précis", à l'instar du fichier électronique électoral.

Répondant aux questions des journalistes en marge de la cérémonie, M. Charfi a indiqué que son autorité " n'avait relevé aucun dépassement" depuis le début de la campagne électorale, appelant toutes les parties à " adopter le civisme sans le recours à la violence, en dépit des différents points de vue au sein des composante de la société".

" La divergence dans les points de vue ou les méthodes est normale, mais ce que voulons arriver, est bâtir un Etat au sein duquel tous les Algériens vivront en toute liberté et démocratie, a soutenu M. Charfi avant d'ajouter que " les partisans du boycott ont le droit d'exprimer leur opinion sans toutefois porter atteinte aux droits des autres et leur intérêt à participer aux élections".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.